Le développement de l’économie collective « doit partir des besoins de la population »

Mardi, 15 octobre 2019 à 09:18:13
 Font Size:     |        Print
 

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc lors du forum national sur le bilan de 15 ans d’économie collective, le 14 octobre à Hanoi. Photo : Trân Hai/NDEL.

Nhân Dân en ligne - Le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc qui a présidé lundi 14 octobre un forum national sur le bilan de 15 ans d’économie collective, a souligné que le développement de l’économie collective doit partir des besoins de la population.

Le développement et l’amélioration de l’efficacité opérationnelle de l’économie collective est la tâche de tout le système politique. L’État joue un rôle important dans le développement de l’économie collective à travers la création d’un cadre légal et la promulgation des politiques d’assistance, assurant la mise en œuvre des objectifs économiques, politiques et sociaux, a-t-il souligné.

Les parties prenantes devraient respecter les valeurs et les principes d’activités des organisations coopératives et se conformer aux conditions, aux particularités et aux objectifs de développement socio-économique de chaque localité et du pays, mettre en avant le principe de consentement, de démocratie et d’avantage mutuel, a-t-il indiqué.

Le chef du Gouvernement s’est félicité des bons résultats et a affirmé la nécessité de perfectionner le fonctionnement de ces coopératives.

La coopérative est un modèle de production efficace qui a permis à ses membres d’améliorer significativement leur revenu et de changer la physionomie des zones rurales. Il est donc nécessaire de multiplier ce modèle auprès des agriculteurs. L’Union des coopératives du Vietnam doit aider ses membres à se former aux nouvelles technologies agricoles, a-t-il plaidé.

À la fin de 2018, le nombre de coopératives, l’ossature de l’économie collectiviste a augmenté de 50% en quinze ans. On dénombre aujourd’hui 24 000 grandes coopératives. Elles regroupent six millions de personnes qui gagnent un revenu annuel moyen de 37 millions de dongs. Les 100 000 petits groupes d’agriculteurs emploient 1,3 million de salariés moyennant un salaire moyen annuel de 26 millions de dongs.

À la fin de 2018, le nombre de coopératives, l’ossature de l’économie collectiviste a augmenté de 50% en 15 ans. On dénombre aujourd’hui 24 000 grandes coopératives. Elles regroupent six millions de personnes qui gagnent un revenu annuel moyen de 37 millions de dongs. Les 100 000 petits groupes d’agriculteurs emploient 1,3 million de salariés moyennant un salaire moyen annuel de 26 millions de dongs (1 000 euros).

S’adressant au forum, le ministre du Plan et de l’Investissement Nguyên Chi Dung a déclaré que ce forum permet d’identifier les nouveaux enjeux auxquels sont confrontées les coopératives vietnamiennes à l’ère de l’intégration internationale et de réfléchir aux solutions à prendre pour optimiser leur compétitivité. Il permet aussi de tisser des liens entre les coopératives et les entreprises vietnamiennes et étrangères.

Selon le Vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê, président du Comité de pilotage de la rénovation, du développement de l’économie collective et des coopératives, les coopératives doivent moderniser leurs techniques et méthodes de production pour pouvoir répondre aux nouvelles exigences du marché international et participer aux chaînes de valeurs mondiales.

Même si les coopératives constituent un pilier majeur de l’économie nationale, elles présentent de nombreuses faiblesses qui doivent être résolues en urgence. J’espère que ce forum aura lieu chaque année pour permettre aux coopératives de s’adapter aux nouvelles contingences et ainsi augmenter leur contribution au PIB national, a-t-il indiqué.

Une exposition sur les performances les plus marquantes des coopératives au titre des 15 dernières années a été organisée.

VNA/NDEL