Des lanternes de Hôi An « illuminent » la page d'accueil de Google

Lundi, 15 juillet 2019 à 17:52:16
 Font Size:     |        Print
 

L'image de Hôi An sur le Google le 16 juillet. Photo capturé depuis l'écran/VNA.

Nhân Dân en ligne - L’image de Chua Câu (pont-pagode) dans la fête des lanternes illuminées de l’ancienne cité de Hoi An dans la province centrale de Quang Nam au Vietnam a été présentée le 16 juillet sur la page d’accueil de Google.

C'est la première fois qu'une destination vietnamienne est honorée sur le Google Doodle - une présentation temporaire spéciale qui célèbre les fêtes, les événements, les célébrations et aussi les personnes ayant une influence dans le monde.

Selon le Google Doodle, l'image de Chua Câu (pont-pagode) et de lanternes multicolores illuminées présentée sur la page d'accueil de Google le 16 juillet vise à honorer la ville de Hôi An, une ancienne cité du Vietnam qui n’a pratiquement pas changé depuis plusieurs siècles.

D’après Google Doodle, à la lueur de la pleine lune, les habitants de Hôi An brûlent de l'encens et allument de petites lanternes puis les font lâcher sur la rivière jusqu'à ce que des centaines de lanternes multicolores illuminent l'eau.

Située sur les rives de la rivière Thu Bôn, dans le centre du Vietnam, Hôi An a été l’un des ports de commerce les plus actifs d’Asie du Sud-Est du 15ème au 19ème siècle. Le nom de Hôi An signifie « lieu de rencontre pacifique ». Pourtant, le port maritime était en effervescence depuis le 2e siècle avec des activités d’échange des commerçants étrangers notamment des chinois, japonais et européens.

Les affaires diminuaient lorsque l'accumulation des alluvions dans la rivière rendait difficile la navigation des gros navires. Heureusement, la ville a été épargnée par la modernisation pendant plus de 200 ans, laissant intact le plan de la rue et les bâtiments d'origine. Jusqu'à présent, la vieille ville de Hôi An conserve intacte ses architectures originales, y compris ses maisons, ses temples, ses pagodes, ses rues, ses ports, ses bâtiments civils, ses structures religieuses et autres structures non-religieuses.

Hôi An a été répertoriée comme un site du patrimoine culturel mondial par l'UNESCO en décembre 1999. Hôi An constitue un exemple exceptionnellement bien préservé d'une cité qui fut un port marchand d'Asie du Sud-Est du XVe au XIXe siècle. Des centaines de bâtiments à ossature de bois et de temples chinois bordent des rues étroites qui sont maintenant populaires auprès des touristes, des historiens et des cinéastes, qui cherchent à vivre et à reconquérir une époque révolue. Ses bâtiments et la disposition de ses rues reflètent les traditions autochtones aussi bien que les influences étrangères, qui ont donné naissance à ce vestige unique.

Les touristes choisissent Hôi An pour un mélange d'influences culturelles et historiques du Japon, de Chine, du Portugal et de France, une cuisine riche, des souvenirs uniques, de belles plages, ect.

Hôi An a récemment dépassé les villes populaires telles que Tokyo et Rome pour devenir la meilleure ville touristique du monde selon le magazine new-yorkais Travel & Leisure.

VNA/NDEL