Sur l'intégration

Lundi, 27 janvier 2020 à 02:32:48
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration.

Nhân Dân en ligne - L’expression “intégration internationale” apparaît pour la première fois dans les documents du 8e Congrès national du Parti communiste du Vietnam en 1996, un an après l'adhésion du Vietnam à l’Organisation des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) et à la Zone de libre-échange de l'ASEAN (AFTA).

“L’intégration internationale” s’est rendu plus populaire à partir de la participation du Vietnam en tant que membre de l’Organisation mondiale du Commerce (WTO) en 2006 ; puis la négociation, la signature et la mise en vigueur des 16 accords de libre-échange (FTA) entre le Vietnam et de grandes économies du monde, comme l’ASEAN, la Chine, le Japon, l’Inde, l’Union européenne, l’Union économique eurasiatique (UEEA) dont les membres sont la russie, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Canada, le Chile, etc.

À propos des Etats-Unis, après la normalisation des relations entre les deux pays en 1995, notamment depuis la signature de l’accord commercial en l’an 2000, les relations bilatérales entre le Vietnam et les Etats-Unis ont accédé au respect des règles communes et à la mise en œuvre des engagements en matière de la libéralisation commerciale et d’investissement.

Mais ce n’est pas tout le monde qui comprend clairement la signification et la connotation de “intégration internationale”. Voire, il existe encore un nombre de personnes qui comprennent de manière aberrante cette expression.

Au fil de l'évolution et du développement, l'humanité doit faire face à de plusieurs questions multinationales et mondiales, ce qui exigent une coordination étroite des pays dans le traitement des problèmes. Il s’agit de la raison pour laquelle des organisations multilatérales apparaissent avec de nombreux règlements communs. C’est l'intégration. En ce qui concerne l'économie et le commerce, WTO et divers FTA sont une illustration pour cette expression; le politique avec les Nations Unies et un grand nombre d’organisations.

Hanoi a planifié de nouvelles zones urbaines. (Photo d'illustation)

Étant une partie inséparable de la communauté internationale, le Vietnam réalise progressivement ses activités d’intégration régionale et internationale, pour les intérêts de la population vietnamienne. On doit citer un jalon d’importance dans le processus d’intégration du Vietnam où le 11e Congrès national du Parti communiste du Vietnam en 2011 a publié l’expression “intégration internationale” avec une signification globale, non seulement “intégration économique” comme auparavant.

Cette décision correcte du Parti communiste du Vietnam a apporté de nombreuses bénéfices telles que l'élargissement des marchés d’exportation et d’importation, la forte croissance du chiffre d’affaires commercial (243 milliards de dollars en 2018), l’augmentation impressionnante du produit intérieur brut (240 milliards de dollars en 2018), l’attirance des centaines de milliards de dollars d’investissement étrangers, la création des millions d’emplois, l'amélioration de la qualité de vie des villes et localités vietnamiennes, etc. Sous la pression de la concurrence globale, la compétitivité de l'économie nationale du Vietnam s'améliore de manière importante dans tous les aspects, comme des institutions, des capacités des entreprises, la qualité des marchandises, etc. En particulier, à l'égard des affaires extérieures, la position du Vietnam est bien appréciée par la communauté internationale, au sein des forums bilatéraux et multilatéraux.

D’ajouter que le Vietnam, en qualité de président de l’ASEAN et de membre non permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU, déploie des mesures et négociations différentes pour convaincre des pays à adhérer à l’Accord de Partenariat économique global régional (RCEP). Il s’agit d’une performance remarquable du Vietnam, alors qu’il y a encore beaucoup de bouleversements dans le monde.

À noter que le Vietnam devra se préparer des plans et stratégies de développement dans 5 ans, 10 ans, voire 25 ans lorsque l’Etat vietnamien célébrera son 100e anniversaire. Dans le processus de l'intégration internationale, il existe actuellement encore plusieurs questions imprévisibles.

La mondialisation, la libéralisation commerciale et d’investissement sont des tendances objectives; mais des pays s’affronteront à un nombre d’obstacles causées par le protectionnisme, l'escalade des concurrences et aussi l’ordre mondial risqué d'être modifié. Un pays d’intégration large, profonde et intégrale au monde comme le Vietnam nécessitera de s'équiper des capacités à répondre à tous les changements.

Le Vietnam a été élu au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies pour la période 2020 - 2021. Photo : VNA.

Dans les temps à venir, la situation mondiale et régionale continuera de connaître des développements compliqués et imprévisibles, la multiplication des défis de sécurité non traditionnelle et l’acharnement de la concurrence stratégique entre les puissances.

Le Vietnam a obtenu de bons résultats dans sons processus d’intégration économique internationale, avec une série d'accords de libre-échange. Dans les temps à venir, ce pays aséanien devra développer tant qualitativement que quantitativement ses relations avec d’autres pays à travers du monde, en poursuivant le devise “La force extérieure est importante, mais la force intérieure est décisive”.

Le 27 septembre 2019, le Secrétaire général du Parti communiste du Vietnam et Président vietnamien, Nguyên Phu Trong, a signé pour promulgation la résolution du Bureau politique sur la participation active du Vietnam à la 4e Révolution industrielle. Le Vietnam doit saisir toutes les opportunités offertes par cette révolution pour se transformer en un pays “pour un peuple riche, un pays fort, une société égalitaire, démocratique et civilisée”.

NDEL