Elle a le plumfoot dans le sang

Dimanche, 01 novembre 2015 à 13:36:51
 Font Size:     |        Print
 

Nguyên Thi Bich Tram, la fille en or du plumfoot vietnamien. Photo: CVN.

Nhân Dân en ligne - Nguyên Thi Bich Tram, 18 ans, est l’un des piliers de la sélection nationale de plumfoot. Grâce au talent de cette jeune fille, le Vietnam a conservé sa première place aux Championnats du monde, disputés en septembre dernier en Italie.

Nguyên Thi Bich Tram est née et a grandi dans la région de Dông Thap (delta du Mékong), réputée pour être le vivier de talentueux joueurs de plumfoot. Elle se passionne pour ce sport depuis toute petite. À l’école, elle était bien connue des élèves. Tant pour son talent inné pour le plumfoot que pour son prénom Tram assez particulier. Il signifie littéralement «une centaine».

Lors des relâches, elle appréciait de partager sa passion avec ses amis. Des amis qui eux, aimaient l’admirer lorsqu’elle jouait.

Le talent de Bich Tram a été découvert par son professeur d’éducation physique. Sur ses encouragements, la jeune fille s’est inscrite à l’école d’éducation physique et des sports de la province de Dông Thap, dans l’optique de devenir sportive professionnelle.

Des entraîneurs talentueux

Bich Tram, avec son énergie à revendre, a rapidement progressé. Trois ans après ses débuts, avec son partenaire Lê Dinh Van, elle a décroché la médaille d’or dans l’épreuve mixte lors des spartakiades nationales 2008, prenant tout le monde de court.

«Cette médaille a été l’un des moteurs de ma carrière. Dès lors, j’ai donné le meilleur de moi-même pour obtenir de bons résultat», se souvient-elle. Bich Tram pense qu’elle est une femme chanceuse. Outre son talent, elle a en effet bénéficié des enseignements des anciens joueurs de l’équipe de Dông Thap et de la sélection nationale comme Tuyêt Cuong, Mông Kiêu, Uyên Minh, etc.

En 2012, le coach Nguyên Tuyêt Cuong l’a convoquée pour intégrer l’équipe nationale en vue des préparatifs des Championnats du monde de plumfoot, organisés en 2013 dans sa terre natale. Une nouvelle page de sa carrière professionnelle s’est alors ouverte.

Des médailles d’or cruciales

Éclipsée par l’aura de ses partenaires de la sélection nationale Nguyên Thi Trà My et Nguyên Thi Dao, Nguyên Thi Bich Tram n’osait pas rêver à d’autres horizons. Elle pensait même que sa présence dans la sélection n’était pas une bonne occasion d’accumuler de l’expérience. Pourtant, à la surprise générale, la jeune joueuse, alors âgée de 16 ans, a remporté une médaille d’or dans la catégorie triple dames. Mieux encore, son résultat a joué un rôle crucial pour le succès du pays lors de ces championnats.

Il s’agissait en effet de la dernière médaille d’or de la délégation vietnamienne lors du dernier jour de compétition. Elle a permis au Vietnam de rester sur la plus haute marche du podium du classement par nations, devant la Chine, un adversaire redoutable.

Cette année, lors des 8es Championnats du monde de plumfoot, disputés en septembre dernier en Italie, Bich Tram a également réussi une performance de taille en décrochant une médaille d’or, toujours en triple dames. Avec un total de quatre médailles d’or et de trois médailles d’argent, le Vietnam a ainsi conservé son titre de champion du monde pour la huitième année consécutive.

Co-organisés par la Fédération internationale de Plumfoot (ISF) et la Fédération italienne, ces championnats ont vu la participation de douze pays et territoires, dont l’Autriche, l’Inde, la Pologne, Taïwan, Hong Kong, Macao (Chine), la France, l’Allemagne, la Hongrie, la Chine, le Vietnam et l’Italie. Des sportifs d’origine vietnamienne jouant pour la France (Trang Nguyên, chez les hommes) et l’Autriche (Phan Thi Câm Tu, chez les femmes) y ont également participé. La Chine a terminé deuxième avec trois médailles d’or et quatre d’argent.

Revenant sur son prénom assez particulier, Bich Tram confie: «Mes parents trouvaient que le prénom Tram était beau. Raison pour laquelle ils me l’ont donné. Il m’a porté chance. À l’avenir, j’espère bien gagner des centaines de médailles d’or au plumfoot. Et je souhaite aussi que le Vietnam remporte des centaines de médailles d’or dans les compétitions auxquelles il prendra part. En écho à ce prénom».

NDEL/CVN