"J’ai plus que jamais confiance en la direction du Parti et du gouvernement vietnamiens"

Mardi, 26 janvier 2021 à 14:46:51
 Font Size:     |        Print
 

Nguyên Ngoc Thành, étudiant vietnamien au Laos. Photo : Journal Thoi Dai.

Nhân Dân en ligne - "En tant que Vietnamien résidant loin de mon pays natal, je suis très fier de parler vietnamien. Au seuil du XIIIe Congrès du Parti communiste du Vietnam (PCV), j’ai plus que jamais confiance en la direction du Parti et du gouvernement vietnamiens".

Vivant et étudiant au Laos, je dois étudier et gagner ma vie, mais dans mon cœur, je m’oriente toujours vers mon pays d’origine et ma chère famille. Par conséquent, je me tiens régulièrement au courant des nouvelles et des événements au Vietnam pour connaitre la situation du pays.

Ces dernières années, grâce à la direction judicieuse du Parti et du gouvernement, le Vietnam a remporté de grands succès dans le processus de consolidation et de développement du pays dans de nombreux aspects de l’économie, de la société, de la culture et de l’éducation. Ce qui crée une prémisse contribuant à accroître la portée du Vietnam sur la scène internationale, a déclaré Nguyên Ngoc Thành, étudiant vietnamien au Laos.

« Je suis très heureux que le Vietnam ait été très apprécié par la communauté internationale et ait eu une nouvelle perspective au cours de l’année écoulée, en particulier dans le contexte de la pandémie de Covid-19 qui sévit dans le monde », a-t-il confié.

À l’occasion du XIIIe Congrès du Parti, je m’attends personnellement à davantage de politiques prioritaires, de soutien et d’encouragement pour les jeunes intellectuels qui apportent leur contribution à la diffusion de la langue et de la culture vietnamiennes dans le monde entier.

Au cours de ces dernières années, le Parti et les gouvernements vietnamiens et laotiens ont coopéré dans tous les domaines, dont l’éducation. Chaque année, le gouvernement vietnamien envoie un contingent d’enseignants vietnamiens au Laos pour aider ce dernier à appliquer la méthode d’enseignement du vietnamien.

Par conséquent, j’espère que dans les temps à venir, le Parti, le gouvernement et le ministère de l’Éducation et de la Formation du Vietnam auront des politiques prioritaires pour les jeunes intellectuels qui ont étudié et vécu au Laos et ont diffusé la langue et la culture vietnamiennes avec enthousiasme, de sorte qu’ils aient l’opportunité de devenir des enseignants envoyés par l’État vietnamien au Laos pour y enseigner le vietnamien.

Telle est l’aspiration de nombreux jeunes intellectuels qui étudient au Laos et aussi notre fierté de contribuer à cultiver les relations d’amitié entre les deux pays.

NDEL