Développer la culture des plantes OGM au Vietnam

Vendredi, 18 avril 2014 à 15:43:31
 Font Size:     |        Print
 

Les produits des organismes génétiquement modifiés (OGM)

Nhân Dân en ligne - Pays en voie de développement, le Vietnam considère que le développement et l’application des organismes génétiquement modifiés (OGM) est une tâche importante du Programme biotechnologies du secteur de l’agriculture. Cependant, les plantes génétiquement modifiées sont encore peu cultivées au Vietnam.

L'emploi des organismes génétiquement modifiés dans l'agriculture remonte à 18 ans déjà, dans 28 pays. Le monde compte aujourd'hui plus de 170 millions d'hectares de cultures des organismes génétiquement modifiés , et les aliments fabriqués avec ceux-ci présentent toutes les conditions de sécurité. Les organismes génétiquement modifiés ont apporté plusieurs avantages pour les paysans en contribuant à garantir la sécurité alimentaire, le développement durable et ainsi que la lutte contre le changement climatique.

Au Vietnam, les organismes génétiquement modifiés sont cultivés de façon expérimentale depuis 2006. En 2013, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a reconnu les résultats expérimentaux de cinq variétés de maïs transgéniques. Cependant, jusqu’à maintenant, le maïs transgénique est seulement cultivé dans les provinces de Dak Lak (Hauts Plateaux), Nghê An (Centre), Bà Ria-Vung Tàu et Dông Nai (Sud), ainsi que Son La et Vinh Phuc (Nord). Le maïs est la première plante génétiquement modifiée à être cultivée de façon expérimentale au Vietnam. Les essais ont été concluants et la généralisation permettrait de réduire les besoins d'importation de maïs, utilisé au Vietnam pour l'alimentation animale.

Cependant, des scientifiques s’inquiètent du fait que les organismes génétiquement modifiés pourraient engendrer des risques sur l'environnement et la santé.

Le modèle de la culture de façon expérimentale du maïs transgénique à la province de Son La (Nord). Photo : Dinh Huê/VNA/CVN

Le Vietnam a importé 1,34 million de tonnes de maïs transgénique et 897.000 tonnes de soja pour l'alimentation animale au cours des huit premiers mois de l’année 2013 et 580.000 tonnes de maïs transgénique en janvier dernier, soit une augmentation de cinq fois en glissement annuel. Le pays a importé le maïs transgénique des marchés brésiliens, argentins, américains, indiens et thaïlandais. Ce sont les pays qui ont la plus grande superficie de cultures des organismes génétiquement modifiés du monde.

Actuellement, de nombreux pays dans le monde cultivent des plantes transgéniques, et aucune influence négative de celles-ci sur la santé humaine n'a été établie. Nous avons importé beaucoup de maïs et de soja transgéniques. Pourquoi le Vietnam ne cultive-t-il pas ces plantes transgéniques?”, a fait savoir le Prof.-Docteur Nguyên Lân Dung.

Il est nécessaire de prendre des mesures énergiques pour renforcer l’application des plantes transgéniques au Vietnam. Les cultures de maïs transgénique à grande échelle permettront au pays de limiter ses importations. En plus, les plantes génétiquement modifiées ont une très forte productivité. Elles résistent naturellement aux parasites et maladies, ce qui conduit à une baisse des coûts de production et à un doublement des rendements.

MAI HUONG/CVN