Les pays du Conseil de Sécurité préoccupés par le processus politique au Yémen

Mardi, 23 février 2021 à 21:53:40
 Font Size:     |        Print
 

L'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente vietnamienne auprès de l’ONU. Photo : VOV.

Nhân Dân en ligne - Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a récemment tenu une réunion en ligne pour mener la discussion mensuelle de la situation au Yémen et écouter les rapports sur les activités du Comité institué en vertu de la résolution 2140 sur le Yémen (le Comité 2140).

Les représentants de l'Organisation des Nations Unies ont exprimé leur préoccupation vis-à-vis des récentes hostilités militaires au Yémen, en particulier dans la province de Mareb, la ville portuaire de Houdaydah et des attaques sur le territoire saoudien. La population du Yémen est exposée au risque de famine et 2,3 millions d’enfants souffrent de malnutrition sévère. Les intervenants ont applaudi la levée par les États-Unis de leur décision de considérer Ansar Allah comme une organisation terroriste étrangère et la nomination de l'envoyé spécial des États-Unis au Yémen.

Les membres du Conseil de Sécurité de l'ONU ont partagé les évaluations des rapporteurs et condamné les attaques à Mareb et en Arabie saoudite. Ces pays ont appelé les parties prenantes à ne pas entraver les activités humanitaires et la protection des civils. Ils ont exhorté la communauté internationale à apporter un soutien financier au Yémen pour lutter contre la faim. Ils ont également exhorté les parties à appliquer pleinement les accords de Stockholm et de Riyad. En outre, ils ont grandement apprécié les activités du Comité 2140 au cours du dernier mandat et le rôle du président du Comité.

Dans son intervention prononcée lors de la réunion, l'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la mission permanente vietnamienne auprès de l’ONU, s'est dit préoccupé par la tendance à l'escalade militaire au Yémen, en particulier à Marib et Houdaydah. L'ambassadeur a exhorté toutes les parties concernées à mettre en œuvre l'appel du Secrétaire général de l’ONU pour un cessez-le-feu, à mettre fin aux hostilités militaires et à procéder au dialogue pour parvenir à une déclaration commune sur un cessez-le-feu à l'échelle nationale.

L'ambassadeur Dang Dinh Quy a soutenu la tenue de la Conférence internationale sur le financement du Yémen, prévue pour le 1er mars, appelant les donateurs à poursuivre leur engagement à soutenir le Yémen et exhortant les parties à respecter le droit international humanitaire, et protéger les femmes et les enfants. Il a également invité les parties à accélérer la mise en œuvre de l'Accord de Stockholm et de l'Accord de Riyad par l’intermédiaire de l'ONU.

NDEL