Le Têt pendant la pandémie de Covid-19

Vendredi, 19 février 2021 à 13:36:36
 Font Size:     |        Print
 

Trân Ba Phuc, membre du comité du Front de la Patrie du Vietnam, président de l’Association des hommes d’affaires du Vietnam en Australie (3e de gauche). Photo : mattran.org.vn

Nhân Dân en ligne - Nous venons de passer une année du Rat remplie de défis. Mais, quelle que soit la difficulté, l’esprit de solidarité, la volonté et l’énergie du peuple vietnamien, tant au pays qu’à l’étranger, sont toujours présents.

C’est ce que les membres du Comité du Front de la Patrie du Vietnam, présidents des associations et de groupes en Australie, en Hongrie et en République de Corée partagent à l’occasion du Nouvel An lunaire.

Trân Ba Phuc, membre du comité du Front de la Patrie du Vietnam, président de l’Association des hommes d’affaires du Vietnam en Australie
Le Têt traditionnel, moment sacré

Pour nous, les Vietnamiens résidant à l’étranger, le Têt est sacré. La communauté vietnamienne en Australie compte plus de 320 000 personnes. Chaque année, à l’occasion du Nouvel An lunaire, l’ambassade du Vietnam et des organisations et des associations de la communauté vietnamienne en Australie organisent le festival du Têt dans de nombreux endroits en Australie, pour perpétuer la tradition et transmettre la culture vietnamienne aux jeunes générations à l’étranger.

Phan Bich Thiên, membre du Comité central du Front de la Patrie du Vietnam, vice-présidente de l’Association vietnamienne et présidente de l’Union des femmes du Vietnam en Hongrie :

Depuis de nombreuses années, chaque Nouvel An lunaire, l’Association du Vietnam en Hongrie organise le festival du Têt pour la communauté vietnamienne. Le festival du Têt a souvent lieu à l’approche du Nouvel An lunaire. Durant la fête, diverses activités sont organisées comme un festival culinaire, des cours de calligraphes, des présentations de plateaux de cinq fruits typiques des régions du pays, des loteries et un programme artistique pour l’accueil du Têt. Le festival du Têt attire de nombreux Viêt kiêu, environ plus d’un millier de personnes.

Trân Hai Linh, membre du Comité central du Front de la Patrie du Vietnam et président de l’Association des entreprises et des investissements du Vietnam, en République de Corée.

Trân Hai Linh, membre du Comité central du Front de la Patrie du Vietnam et président de l’Association des entreprises et des investissements du Vietnam, en République de Corée. Photo : mattran.org.vn

Afin d’apporter un Têt chaleureux aux Vietnamiens résidant à l’étranger qui ne peuvent rentrer chez eux, chaque Nouvel An, nous préparons des plats traditionnels tels que le « banh chung » (gâteau du Têt), le « banh Tet » (gâteau de riz gluant de viande de porc et de haricots), des rouleaux de printemps, de la confiture, des branches des fleurs d’abricotier, des fleurs de pêcher et des enveloppes rouges décorées de motifs traditionnels du Têt. Il y a aussi des spectacles traditionnels et des jeux folkloriques pour apporter la véritable atmosphère du Têt du pays natal.

Accueillir le Têt loin du pays natal

L’Australie est l’un des pays ayant contrôlé efficacement l’épidémie du Covid-19, de sorte que le nombre de personnes infectées est très faible par rapport aux autres pays du monde. Les festivals en Australie ont lieu sans aucune restriction. Cette année, la communauté vietnamienne en Australie organise le festival du Nouvel An lunaire comme d’habitude, avec un grand nombre de Vietnamiens, mais limitera le nombre de personnes présentes, a déclaré Trân Ba Phuc.

Cette année, l’épidémie du Covid-19 se développe de manière compliquée en Europe. Pour la première fois, les fêtes de Noël et du Nouvel An ont été annulées. En Hongrie, l’état d’urgence a duré jusqu’à la mi-février 2021. Par conséquent, le festival du Têt traditionnel du Buffle n’est pas organisé comme chaque année. L’Association des Vietnamiens a mis à jour les nouvelles au début du printemps et a envoyé une lettre de félicitations à tous ses membres via sa page de Facebook et le groupe Viber de l’Association, a fait savoir Phan Thi Bich Thiên.

La situation épidémique en République de Corée est très compliquée, nous n’avons pas organisé d’activités culturelles du Têt comme chaque année. L’Association a également suggéré que chaque famille prépare le Têt à domicile, avec des achats en ligne pour limiter les déplacements. De plus, nous avons augmenté l’interaction et les échanges en ligne et nous nous sommes encouragés mutuellement à l’occasion du Nouvel An, a déclaré Trân Hai Linh.

S’orienter vers le pays d’origine

Pour les Vietnamiens résidant loin de la Patrie, quand la nouvelle année arrive, la nostalgie du pays natal se fait sentir. Le programme « Xuân quê huong » (Printemps au pays natal) n’est pas seulement un rendez-vous avec les Viêt kiêu résidant à l’étranger, mais aussi une preuve que le Parti et l’État considèrent toujours les Vietnamiens d’outre-mer comme une partie inséparable de la nation vietnamienne. De nombreux groupes d’artistes du pays ont récemment organisé des spectacles et des programmes culturels pour les Viêt kiêu à l’étranger à l’occasion du Nouvel An lunaire, ce qui les a rendus moins nostalgiques lors de l’arrivée du printemps, a partagé Phan Thi Bich Thiên.

NDEL