Le Vietnam s'efforce de rejoindre les pays à revenu intermédiaire supérieur

Jeudi, 12 décembre 2019 à 21:25:00
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : NDEL.

Nhân Dân en ligne - Alors que la croissance dans la plupart des régions a ralenti, l'économie vietnamienne se développe toujours fortement avec une croissance moyenne du PIB de 6,84% au cours de la période 2016-2020, dépassant l'objectif fixé et représentant le chiffre le plus élevé des quinze dernières années.

Cette performance impressionnante pose des bases solides pour que le Vietnam devienne un pays à revenu intermédiaire supérieur d'ici 2025.

La croissance du PIB pourrait atteindre 7%

Évaluant les perspectives de l'économie vietnamienne pour la période 2021-2025, le Centre national de Prévision des informations socio-économiques (NCIF) du Ministère vietnamien du Plan et de l'Investissement a élaboré deux scénarios.

Dans le premier scénario, la croissance du PIB pourrait atteindre en moyenne 7% par an, avec une inflation comprise entre 3,5% et 4,5%, et un ratio capital/ PIB estimé à 31%, contre 33,5% sur la période 2016-2020.

L'efficacité des investissements continuant de s'améliorer, le ratio différentiel de capital-production (ICOR) atteindrait 6 de moyenne. La productivité du travail serait également améliorée, augmentant de 6,3% par an. Le PIB par habitant devrait atteindre 4 688 dollars, ce qui signifie que le Vietnam deviendrait un pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure d'ici 2025.

Dans un scénario plus optimiste, la croissance du PIB du Vietnam pourrait atteindre 7,5% par an en moyenne si le pays est en mesure d'exploiter davantage les opportunités offertes par l'intégration économique internationale et l'accélération vers un nouveau modèle de croissance. Dans un tel contexte, le PIB par habitant du Vietnam devrait atteindre 4 798 dollars.

Le directeur adjoint du NCIF, Dang Duc Anh, a déclaré que la période 2021-2025 est celle où l'économie vietnamienne entrera dans une période de transformation importante alignée sur la restructuration, renouvelant le modèle de croissance et renforçant la compétitivité de l'économie basée sur des percées dans les institutions, la main-d'œuvre, les infrastructures et les sciences et les technologies avec des avantages et des défis liés.

Le modèle de croissance pour la période 2021-2025 devrait s'améliorer considérablement avec les moteurs de croissance soutenus et stimulés les sciences et les technologies, le secteur privé, la fabrication et le commerce.

Il convient de noter que les nouvelles technologies et les accords de libre-échange de nouvelle génération tels que le CPTTP et l'EVFTA devraient ouvrir davantage de possibilités de croissance au Vietnam en stimulant les exportations et les investissements dans l'application technologique.

L'EVFTA et le CPTTP pourraient augmenter le PIB du Vietnam de 4,3% et 1,3% respectivement d'ici 2030. Les exportations du Vietnam vers l'UE devraient augmenter de 44,4% d'ici 2030 tandis que les exportations vers les autres économies du PTPGP devraient également augmenter de 14,3% d'ici 2035.

Trân Toàn Thang, chef du Département des prévisions économiques sectorielles et des entreprises du NCIF, a déclaré que la période 2021-2025 sera le début de la stratégie de développement socio-économique 2021-2030, de sorte que la croissance pendant cette période sera déterminante pour l'ensemble de la période 2021-2030 dans le contexte où le Vietnam s'efforce de changer son modèle de croissance et d'échapper au piège des revenus moyens. Par conséquent, afin d'accélérer le processus pour échapper au piège des revenus moyens et rattraper un certain nombre d'économies d'Asie, le Vietnam doit s'efforcer de jeter les bases d'une croissance élevée dès les premières années.

Créer des moteurs de croissance

Les économistes nationaux et étrangers conviennent que le Vietnam a enregistré une croissance remarquable depuis 2016 et devrait maintenir la forte dynamique de croissance à l'avenir. Mais le pays est confronté à de nombreux défis posés par la quatrième révolution industrielle, le ralentissement de la croissance mondiale et les changements climatiques.

La Banque mondiale prévient que le Vietnam est confronté à une population qui vieillit rapidement, à la possibilité de ralentir la croissance de la productivité et à une faible efficacité des investissements. Par conséquent, le pays doit continuer à prendre les bonnes mesures afin de saisir les opportunités et de gérer les risques à l'avenir, malgré le potentiel de maintenir son succès de développement en cours. En conséquence, le Vietnam doit améliorer les institutions économiques et changer son modèle de croissance en fonction des innovations.

Partageant son expérience dans le soutien au développement du Vietnam, un représentant de l'ambassade d'Irlande au Vietnam a déclaré qu'en plus des avantages, les accords commerciaux, y compris le CPTTP et l'EVFTA, entraîneront également des défis, obligeant le Vietnam à entreprendre des réformes audacieuses sur les questions pertinentes.

Parmi les recommandations politiques visant à atteindre une croissance durable élevée et une stabilité macroéconomique pour la période 2021-2025, le NCIF souligne l'importance d'accélérer la réforme institutionnelle et d'améliorer l'environnement des affaires. C'est le facteur le plus important pour créer de nouveaux relais de croissance. Par conséquent, dans la nouvelle période, il est nécessaire de renforcer la capacité de l'appareil d'État, de créer un appareil capable et efficace, d'élargir la mise en œuvre de l'administration en ligne pour rationaliser la prestation des services publics et d'accélérer la réforme de l'environnement des affaires.

Divers ministères prennent des mesures pour simplifier et abolir les procédures administratives sous leur juridiction. Il s'agit de mesures importantes pour améliorer l'environnement des entreprises en 2020 et 2021, en vue d'améliorer la transparence, de réduire les coûts et les risques ainsi que de renforcer la confiance des entreprises.

Selon le vice-ministre du Plan et de l'Investissement Vu Dai Thang, son ministère rédigera un rapport détaillant les résultats, les causes et les solutions pour améliorer l'environnement des affaires et renforcer la compétitivité nationale.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: