Des mélodies sur la Patrie bien aimée vibrent en France

Dimanche, 10 février 2019 à 14:03:11
 Font Size:     |        Print
 

Le chœur Quê hương organise un concert à l’occasion du Têt traditionnel de 2015. Photo : NDEL

Nhân Dân en ligne – Depuis 20 ans, les membres du chœur Quê huong ne sont jamais fatigués de transmettre le patriotisme et la fierté nationale et de présenter les particularités culturelles du Vietnam à la communauté vietnamienne en France et aux amis étrangers.

Créé en avril 2009, le chœur Quê hương (Pays natal), dirigée par Nguyên Ngân Hà, est considéré comme un ensemble vocal de référence au sein de la communauté vietnamienne en France. Il est composé de Vietnamiens qui vivent, travaillent ou étudient en France, tous passionnés par le chant choral et la musique de leur pays d'origine.

La création du chœur Quê hương est une continuation significative du mouvement de chant de la communauté vietnamienne en France pendant la lutte pour la libération et la réunification du pays natal, notamment la période 1968-1973. À ce moment-là, les Viêt kiêu organisaient des spectacles de théâtre populaire et classique en vue de valoriser le patriotisme. Les souvenirs de ce mouvement, notamment à l’occasion du Têt de la paix 1973 après que les Accords de Paris aient été signés, et du Têt de la réunification 1975, restent toujours dans la mémoire des générations de Viêt kiêu en France.

Composé d’une cinquantaine de choristes, le chœur Quê hương offre un répertoire d’une grande diversité, allant des chants populaires et traditionnels aux œuvres classiques de compositeurs vietnamiens célèbres. Il est souvent présent aux événements musicaux organisés par le Centre culturel du Vietnam en France ainsi qu'à de nombreuses autres manifestations culturelles. La plupart de ses interprétations parlent du patriotisme. En particulier, ce chœur a enregistré son premier CD intitulé « Tổ quốc yêu thương » (Patrie bien aimée) au Conservatoire de Rouen, contenant des chansons révolutionnaires vietnamiennes.

La fondatrice du chœur Quê hương, Nguyên Ngân Hà, a rappelé qu’au début, le chœur regroupait des amateurs aimant les chansons classiques du Vietnam. Le problème le plus important était que certaines chantaient faux. À cette époque, les membres du chœur venaient essentiellement dans le but de partager leur nostalgie de la patrie. Mais après un court moment, ils ont découvert la passion du chant.

Actuellement, les membres du chœur Quê hương sont devenus professionnels et ont laissé de belles impressions auprès des spectateurs ces dernières années.

À l’occasion des 1 000 ans de Thang Long – Hanoi, le chœur Quê hương, en coordination avec l’orchestre de l’UNESCO, a interprété la chanson « Nguoi Ha Noi » (les Hanoïens). Au siège de l’UNESCO, lors de la cérémonie de célébration du 30e anniversaire de la reconnaissance du Président Hô Chi Minh par l’UNESCO comme héros de la libération nationale et éminent homme de culture du Vietnam, il a présenté les chansons « Ca ngoi to quoc » (Faire l’éloge du pays natal) et « Tiêng hat giưa rung Pac Po ».

Dans le cadre du 23e Festival International de Chant Choral de Paris, organisé par l’Association internationale Music&Friends, le chœur Quê hương et les chœurs de différents pays dans le monde ont laissé de belles impressions auprès des spectateurs. Deux chansons vietnamiennes : « Ca ngợi Tô quốc » (Faire l’éloge du pays natal) de Hô Bac, et « Việt Nam quê hương tôi » (Vietnam, mon pays natal) de Dô Nhuân ont résonné de façon merveilleuse et passionnée à l'Eglise de la Madeleine, à Paris.

Avec enthousiasme et passion, les membres du chœur Quê hương ne cessent de développer leur organisation.

NDEL