Le première pagode vietnamienne reconnue en Hongrie

Mardi, 25 septembre 2018 à 14:21:41
 Font Size:     |        Print
 

Hâu A Lênh, son vice-président et secrétaire général du CC du FPV (à gauche), lors de la cérémonie d’inauguration de la pagode vietnamienne Dai Bi. Photo : daidoanket.vn

Nhân Dân en ligne – Une délégation du Comité central (CC) du Front de la Patrie du Vietnam (FPV), conduite par Hâu A Lênh, son vice-président et secrétaire général, a assisté, le 19 septembre, à la cérémonie d’inauguration de la pagode vietnamienne Dai Bi à Simontornya, à environ 140km au Sud de la capitale hongroise Budapest.

En outre, y ont participé la mairesse de la ville de Simontornya, Csoszne Kazc Edit, le conseiller et chef du comité des activités communautaires de l’Ambassade du Vietnam en Hongrie, Nguyên Duc Duong, les représentants de la section des fidèles bouddhistes à l’étranger de l’Eglise bouddhique du Vietnam et les fidèles bouddhistes vietnamiens et hongrois.

Après trois ans de construction, la pagode Dai Bi a été officiellement inaugurée et est devenue la première pagode vietnamienne reconnue par le gouvernement hongrois. Il s’agit d’un lieu de pratique d’activités religieuses des Vietnamiens en Europe en général et en Hongrie en particulier.

Financée par le Fonds de relations Vietnam-Hongrie, la pagode Dai Bi se caractérise par son architecture et sa culture vietnamiennes.

Lors de son discours, Hâu A Lênh a tenu à remercier le gouvernement hongrois et les autorités de Simontornya ​pour avoir créé les meilleures conditions possibles à la construction de cette pagode. Il s’est réjoui de la solidarité et du développement de la communauté des Vietnamiens en Hongrie, en se déclarant convaincu que Dai Bi deviendrait un lieu où les Vietnamiens en Europe se réuniront, ce qui permettra de valoriser l’identité culturelle vietnamienne.

À cette occasion, il a transmis les salutations du président du CC du FPV, Trân Thanh Mân, à plus de 5 000 Vietnamiens en Hongrie, leur souhaitant de mener une belle vie, de respecter les lois de leur pays d’accueil et de s'orienter vers leur pays natal.

De son côté, la mairesse de la ville de Simontornya, Csoszne Kazc Edit, a hautement apprécié les contributions de Phan Bich Thiên, présidente du Fonds de relations Vietnam-Hongrie, dans la construction de la pagode Dai Bi ainsi qu’au développement de Simontornya.

Elle a également affirmé continuer à créer des conditions favorables à la communauté des Vietnamiens dans son pays pour qu’ils puissent préserver leurs traditions culturelles orientales en Europe.

NDEL