COVID-19 : aide d’urgence pour les personnes handicapées de la province de Hai Duong

Jeudi, 04 mars 2021 à 11:51:10
 Font Size:     |        Print
 

Chaque coli comprend des masques, des désinfectants, du riz, de l’huile de cuisson et du lait. Photo : Thoidai.

Nhân Dân en ligne — Environ 200 personnes handicapées et malvoyantes de la province septentrionale de Hai Duong ont reçu des dons comprenant des masques, des désinfectants, du riz, de l’huile de cuisson et du lait.

Depuis que le coronavirus a éclaté dans la province de Hai Duong le 27 janvier, 689 cas d’infection ont été enregistrés. Cette province est ainsi devenue le plus grand épicentre du pays.

En raison des effets du COVID-19, de nombreuses personnes handicapées ont perdu leur emploi et ont vu leurs revenus baisser. D’autres ont dû être isolées pour empêcher la propagation de la pandémie, ce qui les place dans des situations extrêmement précaires en raison de leur manque de produits de première nécessité et d’équipement de prévention de l’épidémie.

Une liste de personnes handicapées et de personnes souffrant de déficience visuelle a été dressée par l’Association pour les personnes handicapées et l’Association pour les personnes handicapées visuelles de la province de Hai Duong pour demander un soutien. Les bénéficiaires de l’aide sont les personnes handicapées économiquement et socialement affectées par le COVID-19 et les personnes issues de milieux défavorisés qui n’ont pas encore reçu le soutien d’autres agences, syndicats ou donateurs.

Initiée par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Vietnam, ce projet d’aide d’urgence a pour but de promouvoir l’inclusion des personnes handicapées dans la période post-COVID-19.

Le projet a fourni aux personnes malvoyantes, identifiées comme F1 et F2 des cas de COVID-19, et aux personnes handicapées issues de milieux extrêmement défavorisés de la province de Hai Duong des colis comprenant des masques, des désinfectants, du riz, de l’huile de cuisson et du lait, du 26 au 28 février 2021.

Nguyên Thi Hoa, son mari et son fils de 14 ans sont malvoyants et sont en quarantaine au Bureau de l’Association pour les personnes souffrant de déficience visuelle de Hai Duong avec 40 autres personnes et 4 enfants. Tous viennent de terminer leur quarantaine de 21 jours dans une installation de quarantaine concentrée de la province.

« Cette réémergence du COVID-19 a entraîné de nombreuses conséquences graves. L’année dernière, nous avons perdu nos emplois pendant quatre mois et en 2021, nous avons à nouveau perdu nos emplois, peut-être jusqu’à la fin du mois de mai. Maintenant, avec la quarantaine il nous est très difficile d’aller faire les courses et d’acheter des produits de première nécessité, notamment parce que nous n’avons pas de revenus. Par conséquent, les colis de masques, de désinfectants et d’articles essentiels du Programme des Nations Unies pour le développement arrivent au bon moment. Nous sommes très reconnaissants et heureux », a confié Nguyên Thi Hoa.

NDEL