Le Vietnam et la Chine renforcent leur coopération dans la lutte contre la criminalité et la gestion des frontières

Vendredi, 19 février 2021 à 18:08:13
 Font Size:     |        Print
 

Les deux ministres de la Sécurité publique signent le procès-verbal de la réunion. Photo : NDEL.

Nhân Dân en ligne – Le 19 février, le ministre vietnamien de la Sécurité, le général Tô Lâm, a reçu à Hanoï son homologue chinois, Zhao Kezhi, à la tête d’une délégation du ministère chinois de la Sécurité publique.

Les deux ministres ont coprésidé la septième conférence sur la coopération, en matière de prévention et de lutte contre la criminalité, qui vise à promouvoir le partenariat stratégique global entre les deux nations dans la garantie de la sécurité nationale et du maintien de l’ordre social, pour le bénéfice des deux peuples.

La conférence était également l’occasion pour les deux parties de passer en revue la mise en œuvre des accords de coopération signés lors de la dernière conférence, organisée en octobre 2018 à Pékin, et de discuter des mesures destinées à promouvoir les liens bilatéraux d’ici 2022.

Les deux ministres ont appelé à des actions visant à intensifier la coopération pour garantir la sécurité nationale dans chaque pays et promouvoir l’efficacité de la lutte contre la criminalité.

En outre, ils sont convenus d’organiser la huitième conférence sur la coopération en matière de prévention et de lutte contre la criminalité en 2022, en Chine.

À l’issue de la conférence, les représentants des deux ministères ont également signé trois protocoles d’accord sur la coopération dans la lutte anticriminalité de haute technologie, la criminalité liée aux télécommunications et aux réseaux Internet, et la gestion des migrants et des mouvements d’entrée et de sortie du territoire.

* Le même jour, le ministère vietnamien de la Défense et le ministère chinois de la Sécurité publique ont signé un accord de coopération pour la mise en place d’un mécanisme de coordination dans l’exécution des lois sur le contrôle des postes frontaliers et la gestion des frontières terrestres.

Rencontre entre le ministre de la Défense du Vietnam, le général Ngô Xuân Lich, et le conseiller d’État et ministre de la Sécurité publique de Chine, Zhao Kezhi. Photo : QDND.

La signature a été effectuée dans le cadre de la rencontre entre le secrétaire adjoint de la Commission militaire centrale et ministre de la Défense du Vietnam, le général Ngô Xuân Lich, et le conseiller d’État et ministre de la Sécurité publique de Chine, Zhao Kezhi.

Ngô Xuân Lich a profité de l’occasion pour remercier l’Administration nationale chinoise de l’immigration d’avoir fait don de fournitures médicales pour la prévention de Covid-19 aux garde-frontières vietnamiens.

Pour sa part, Zhao Kezhi a félicité le Vietnam pour l’organisation réussie du XIIIe Congrès national du Parti communiste et a déclaré que sa visite vise à renforcer les relations entre les deux pays en général, et entre les deux ministères en particulier.

Sur cette base, les deux parties devraient continuer d’approfondir davantage l’amitié traditionnelle entre les forces armées et les peuples des deux pays de manière plus pratique et efficace, a-t-il déclaré.

Ces derniers temps, la coopération entre le ministère vietnamien de la Défense et le ministère chinois de la Sécurité publique a connu des résultats significatifs, notamment dans le contexte des évolutions complexes de la pandémie de Covid-19. Les gardes-frontières et les forces de gestion des frontières des deux pays se sont étroitement coordonnés dans le contrôle des postes-frontière, afin de contenir la propagation du virus et de lutter contre les passages transfrontaliers illégaux.

Les deux parties ont également proposé des solutions pour promouvoir et améliorer l’efficacité de la coopération entre les garde-frontières vietnamiens et l’Administration nationale chinoise de l’immigration dans les années à venir. Elles se sont engagées à continuer de coopérer dans la lutte contre la criminalité, en particulier la criminalité transfrontalière, le terrorisme, la cybercriminalité, la traite d’êtres humains et le trafic de drogues et d’armes, afin de maintenir la sécurité et l’ordre dans les zones frontalières

NDEL