Ouverture des cours de langue khmère pour les Vietnamiens au Cambodge

Mardi, 26 janvier 2021 à 14:46:57
 Font Size:     |        Print
 

Les cours auront lieu du lundi au vendredi, à 18 h 30, pendant 3 mois. Photo: VNA

Nhân Dân en ligne - La cérémonie d’ouverture d’une classe de langue khmère pour les Vietnamiens a eu lieu le 25 janvier à Preah Sihanouk, au Cambodge, en présence du consul général du Vietnam, Vu Ngoc Ly.

Cet événement a été organisé par le comité exécutif de l’Association Khmer — Vietnam et le consulat général du Vietnam.

S’exprimant lors de l’événement, le consul général Vu Ngoc Ly a exprimé son plaisir, car la cérémonie d’ouverture de la classe coïncide avec le XIIIe Congrès national du Parti communiste vietnamien.

Appréciant les efforts du Comité exécutif de l’Association Khmer-Vietnam pour organiser cette classe, il a souligné que le projet d’enseignement de la langue khmère aux Vietnamiens a pour but d’aider les Vietnamiens à obtenir la nationalité cambodgienne, y vivre de façon stable, à mieux comprendre la culture locale et contribuer activement au développement du Cambodge, ainsi qu’aux relations bilatérales.

Les cours auront lieu du lundi au vendredi, à 18 h 30, pendant 3 mois.

Tout comme les cours de langue khmère pour les Vietnamiens de la province de Kampot qui a commencé le 30 décembre 2020, cette classe est également un modèle pilote dans l’enseignement de la langue khmère dans la zone consulaire du consulat général en charge (Preah Sihanouk, Province de Kampot, Kep, Koh Kong, Kampong Speu et Takeo). En cas de succès, ce modèle sera élargi à la communauté vietnamienne au sud-ouest du Cambodge, puis dans tout le Cambodge.

Au nom du Comité exécutif de l’Association Khmer-Vietnam de la province de Preah Sihanouk, le président de l’Association, Sok Chea (Trân Van Nam), a fait savoir que ce cours aurait dû commencer il y a longtemps, mais à cause de l’épidémie de COVID -19, il n’a pas pu être mis en place avant aujourd’hui.

Lire et écrire couramment le khmer est également une condition pour que le gouvernement cambodgien envisage la naturalisation, a-t-il souligné.

Il s’est déclaré convaincu que de nombreuses personnes rejoindront cette classe et que de nombreux donateurs y participeront pour maintenir cette classe sur le long terme.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: