Hanoi : les bars et les karaokés autorisés à rouvrir leurs portes à partir du 16 septembre

Mardi, 15 septembre 2020 à 16:07:12
 Font Size:     |        Print
 

Le vice-président du Comité populaire de la ville, Ngô Van Quy prend la parole lors de la réunion. Photo : CPV.

Nhân Dân en ligne — Après un mois et demi de suspension, les autorités de Hanoi ont autorisé la réouverture des salons de karaoké, des bars et des discothèques à partir du 16 septembre, à condition que ces établissements respectent les mesures de prévention du COVID-19.

Lors d’une réunion du Comité de pilotage de Hanoi pour la prévention et le contrôle du COVID-19 qui a eu lieu mardi, le vice-président du Comité populaire de la ville, Ngô Van Quy, a déclaré que tous les services seraient rétablis, car la ville a passé 27 jours sans nouveau cas d’infection locale.

Le 1er août, dès la résurgence du COVID-19 au Vietnam, la ville de Hanoi avait demandé à tous les bars, pubs et salons de karaoké de cesser leur activité et aux clients des restaurants et supermarchés d’observer les distances de sécurité. Les mêmes mesures avaient été mises en place à Hanoï en mars et avril lorsque la pandémie avait éclaté dans la ville.

Depuis la réapparition du coronavirus à Dà Nang le 25 juillet, Hanoi a confirmé 11 infections locales, toutes liées à Dà Nang.

Pour assurer le double objectif de lutte contre la maladie et de stimulation de la croissance économique, les autorités de Hanoi ont décidé d’assouplir les mesures de distanciation sociale. Ngô Van Quy s’est dit favorable à la proposition de reprendre les activités de l’espace piéton du lac Hoàn Kiêm et des alentours à partir du 18 septembre.

Il a déclaré que le risque d’infection est toujours réel, surtout depuis que le gouvernement a autorisé la reprise des voyages aériens internationaux. Il a donc demandé aux unités et à la population locale de prendre des mesures préventives telles que le port de masques dans les lieux publics ou dans les transports publics, le lavage des mains avec du savon ou un désinfectant et le maintien d’une distance de sécurité dans les interactions sociales.

La ville a décidé de sélectionner huit hôtels pour mettre en quarantaine les experts étrangers et les travailleurs qualifiés entrant au Viet Nam, selon le Département municipal du tourisme.

On s'attend à ce que sept autres hôtels soient ajoutés à la liste désignée, portant le nombre total de chambres à 1 500, a déclaré le département.

Lors d'une récente réunion sur la réponse au COVID-19, le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc a demandé l'expansion de la capacité de quarantaine alors que le pays envisageait la reprise de certaines routes aériennes internationales.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: