Le Vietnam et les États-Unis partagent leurs expériences dans le traitement de l’insuffisance rénale terminale

Vendredi, 14 août 2020 à 08:42:17
 Font Size:     |        Print
 

Lors de la réunion. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Une visioconférence pour échanger des expériences et discuter des politiques de traitement de l’insuffisance rénale chronique au stade terminal dans le contexte du COVID-19 a été organisée par le ministère de la Santé du Vietnam, en collaboration avec l’ambassade des États-Unis à Hanoi.

S’exprimant lors de l’évènement, le Professeur Trân Van Thuân, vice-ministre de la Santé, a précisé que le diabète et l’hypertension artérielle étaient les causes de l’insuffisance rénale chronique et que cela posait un grave problème de santé publique.

Il a aussi souligné que la distanciation sociale et les mesures visant à réduire le risque d’infection par le nouveau coronavirus posent des problèmes pour les services de soins rénaux.

À cette occasion, des experts des deux pays ont échangé leurs expériences sur le traitement et la fourniture de services médicaux aux patients atteints d’insuffisance rénale terminale pendant la pandémie.

Dans le contexte de l’augmentation du nombre de patients atteints de COVID-19 et du risque élevé de décès pour les personnes souffrant de maladies chroniques telles que l’insuffisance rénale, les maladies cardiaques, le cancer et le diabète, ils ont recommandé au Vietnam de mettre en place des dialyses péritonéales à domicile pour réduire le risque d’infection croisée dans les hôpitaux. Cette solution a été employée efficacement aux États-Unis.

De son côté, le Professeur Luong Ngoc Khuê, directeur du Département des examens médicaux et de la gestion des traitements du ministère de la Santé, a rendu compte des politiques et règlementations relatives à la dialyse.

Il a fait part de son espoir que les expériences partagées lors de la conférence aideront le Vietnam à mettre en place des politiques et des solutions appropriées pour fournir des services médicaux aux patients atteints d’insuffisance rénale en phase terminale, ainsi que pour prévenir le risque d’infection et améliorer l’efficacité du traitement.

À son tour, le Secrétaire à la santé et aux services sociaux des États-Unis, Alex Azar, a félicité le gouvernement vietnamien pour les mesures efficaces prises en réponse au COVID-19. « Le travail accompli par le Vietnam est devenu un modèle pour la région Asie-Pacifique et le monde entier », a-t-il déclaré.

Selon Alex Azar, il y a une augmentation des maladies non transmissibles telles que les maladies rénales, qui constituent un défi à la fois pour le secteur de la santé et pour la santé communautaire.

Il a souligné que pour prévenir l’insuffisance rénale et augmenter le taux de dialyse péritonéale à domicile et de transplantation rénale, les experts américains sont prêts à partager leurs politiques de paiement avec le Vietnam, ainsi que les outils juridiques pour atteindre ces objectifs.

NDEL