Le groupe pétrolier américain Millennium veut réaliser un projet de GNL dans la province de Khanh Hoa

Lundi, 03 août 2020 à 15:24:43
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : https://www.sggp.org.vn/

Nhân Dân en ligne – Le groupe pétrolier américain Millennium a dévoilé son intention de mener un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) à Nam Vân Phong, dans le bourg de Ninh Hoa, province de Khanh Hoa.

Le président de la société Millennium Vietnam, Sam Chan, a rencontré, à la fin du mois de juillet, les responsables de la province de Khanh Hoa afin de discuter de ce projet.

Le projet nécessitera un investissement de 8 milliards de dollars pour construire un terminal de réception de GNL, dont le volume pourrait atteindre 10 millions de m3, ainsi qu’une centrale électrique d’une puissance de 4 800 MW.

Durant la deuxième phase, le groupe injectera 15 milliards de dollars supplémentaires afin d’augmenter la puissance de cette centrale à 9 600 MW et la capacité du terminal de réception à 15 millions de m3.

La surface totale du projet pourrait atteindre 600 hectares. Millennium veut installer le projet soit dans le village de My Giang (dans la commune de Ninh Phuoc), soit dans le quartier de Ninh Hai (dans le bourg de Ninh Hoa).

« Une fois que le comité populaire de la province de Khanh Hoa approuvera le projet, les gouvernements américain et vietnamien coopèreront pour le mettre en œuvre. Toute la production sera exportée », a expliqué Sam Chan.

Le groupe Millennium souhaite aider le Vietnam à devenir un centre de GNL majeur en Asie du Sud-Est, a-t-il dit.

De leur côté, les responsables de la province de Khanh Hoa ont exprimé leur soutien à l’égard de ce projet et se sont engagés à favoriser les missions de terrain du groupe.

Parallèlement à ce projet, la société Millenium prévoit de lancer un autre projet dans la province de Thanh Hoa.

Ainsi, en juin, Millennium a eu une séance de travail avec les responsables de la province de Thanh Hoa pour discuter de la construction d'un centre de GNL dans la province.

Le groupe veut aussi y investir 7 milliards de dollars pour la construction d'une centrale électrique d'une puissance de 4 800 MW et d'un terminal d’une capacité de 8 millions de tonnes par an.

NDEL

  Partager cet article