Le Vietnam a une “opportunité en or” pour la relance économique

Mercredi, 03 juin 2020 à 19:50:45
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne - Le ministre Mai Tiên Dung, responsable du Bureau gouvernemental, a souligné que le Vietnam avait une « opportunité en or » pour relancer son économie plus tôt que d’autres pays.

Lors d’une conférence de presse organisée mardi après-midi, après la réunion périodique de mai du gouvernement tenue le même jour, le ministre Mai Tiên Dung a annoncé que le gouvernement avait constaté des signaux encourageants au cours de ces cinq derniers mois, dont un excédent commercial de 1,9 milliard de dollars.

Il a par ailleurs souligné que les mesures d’assistance étaient largement appliquées aux quatre coins du pays. Selon lui, environ 17 700 milliards de dôngs avaient été distribués, bénéficiant à nombre de personnes défavorisées et personnes méritantes.

Le Gouvernement demande que les ministères et organes compétents poursuivent la prévention et la lutte contre le COVID-19, de façon d’éviter un retour de l’épidémie et de se concentrer sur la reprise et le développement de l’économie, a-t-il souligné.

Lors de la conférence de presse, le vice-ministre des Transports et des Communications Nguyên Ngoc Dông a donné des informations sur le projet de construction de la ligne ferroviaire urbaine Cat Linh-Hà Dông à Hanoï.

Le vice-ministre a indiqué que la majorité des travaux de construction et d’installation d’équipements avaient été achevés. Il a affirmé qu’à ce jour, le comité de gestion du projet avait payé à l’entrepreneur général environ 80% du montant du contrat EPC (Engineering Procurement Construction - Ingénierie, approvisionnement et construction).

Concernant l’information selon laquelle l’entrepreneur général a demandé un paiement de 50 millions de dollars avant la remise de l’ouvrage, le vice-ministre Nguyên Ngoc Dông a indiqué que cette somme était la valeur de travaux déjà achevés et relevait du montant restant du contrat EPC. « Ce n’est pas un coût supplémentaire », a-t-il affirmé.

En raison de l’épidémie de coronavirus, des experts du consultant français ACT ne peuvent pas encore se rendre au Vietnam, a dit Nguyên Ngoc Dông, ajoutant que son ministère travaillait en étroite collaboration avec le Comité populaire de la ville de Hanoï et d’autres organes compétents sur le travail restant en vue de mettre en service le projet.

VNA/NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: