ASEAN : les unités de médecine militaire se joignent à l'exercice en ligne de réponse de Covid-19

Jeudi, 28 mai 2020 à 08:51:41
 Font Size:     |        Print
 

L'exercice en ligne de réponse de Covid-19 des unités de médecine militaire de l'ASEAN. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Un exercice de simulation en ligne sur la réponse à l’épidémie de Covid-19 entre les services de médecine militaire des États membres de l’ASEAN a eu lieu le 27 mai, sous la direction du Département de Médecine militaire du Ministère vietnamien de la Défense.

L'exercice a vu la participation d’observateurs, de représentants des Ministères de la Défense et des Affaires étrangères des États membres de l'ASEAN, de représentants du Centre de Coordination de l'ASEAN pour l'aide humanitaire à la gestion des catastrophes et de délégués des services de médecine militaire de Chine, d'Inde, du Japon, des États-Unis, d'Australie, de Russie et de République de Corée.

Cette activité visait à évaluer l'expérience des unités de médecine militaire des États de l'ASEAN en réponse à la pandémie, à définir la relation entre les servicesde médecine militaire et les autres services, et à analyser les lacunes sur la base du plan stratégique de préparation et de réponse de l'Organisation mondiale de la Santé afin de construire un plan d’action commun pour accroître la préparation de l’ASEAN.

Prenant la parole lors de l’exercice, le vice-ministre de la Défense, le lieutenant-général Nguyên Chi Vinh, a remercié les Ministères de la Défense des États membres de l'ASEAN et des pays de l'ASEAN+ pour leur coordination et leur soutien accordés au Vietnam sous différentes formes durant la lutte contre le Covid-19.

En tant que président de l'ASEAN en 2020, le Vietnam a dit espérer que l'exercice profiterait à tous les pays participants et à tous les autres acteurs impliqués, en particulier en ce qui concerne la médecine militaire, a poursuivi Nguyên Chi Vinh.

Il a dit espérer que les pays de l'ASEAN travailleraient avec leurs partenaires de l'ASEAN et les aideraient à vaincre la maladie et à surmonter toutes les difficultés qu'elle pourrait causer.

Les participants ont discuté de la manière de gérer la situation possible dans chaque pays. Trois scénarios ont été élaborés, notamment la détection d'une nouvelle infection, la détection d'un grand nombre de nouveaux cas et la transmission dans la communauté.

Les délégués ont également procédé à des échanges de vues sur les risques de propagation de la maladie au sein des unités de médecine militaire des États membres de l'ASEAN et sur les risques de surcharge des systèmes de santé.

NDEL