Dans la presse étrangère : les expériences vietnamiennes dans la lutte contre le COVID-19 mises en avant

Lundi, 27 avril 2020 à 17:05:57
 Font Size:     |        Print
 

L'article publié sur le journal Los Angeles Times.

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam est un point lumineux rare et surprenant dans la pandémie de COVID-19, estime le journal américain Los Angeles Times, tandis que des médias étrangers évoquent les expériences vietnamiennes dans la lutte contre la maladie.

Dans sa rubrique hebdomadaire « Le Vietnam à travers la presse étrangère », diffusée dans la nuit du 25 avril, la radio russe Sputnik a passé en revue certains articles des médias étrangers saluant les efforts du Vietnam dans la lutte contre le COVID-19.

Selon Sputnik, l’assouplissement des mesures de distanciation sociale et l’absence de nouveaux cas durant toute une semaine au Vietnam font les gros titres de la presse étrangère.

Sur le site Internet du quotidien américain Los Angeles Times, Shashank Bengali fait grand cas de l’efficacité des mesures rapides et décisives prises par le Vietnam pour empêcher la propagation du COVID-19 comme interdire presque tous les voyages en provenance de Chine, suspendre les écoles à la mi-janvier, mettre en quarantaine des dizaines de milliers de personnes et retracer les contacts des patients atteints du COVID-19.

Un article paru sur le site Internet du journal Marketplace note que le Vietnam a un appareil de sécurité intrusif et une administration locale efficace qui ont contribué à freiner la propagation du COVID-19.

L’article a mis en exergue les éléments qui contribuent au succès du gouvernement vietnamien, à savoir les directives médicales, y compris le contrôle de la température et les tests de dépistage, la mise en quarantaine obligatoire pendant 14 jours à partir de la mi-février pour tous les citoyens vietnamiens et les étrangers entrant au Vietnam depuis des zones épidémiques. Le Vietnam a lancé une campagne d'information nationale avec des messages vidéo et des affiches, indique l’article.

Le journal russe Kommersant, a également consacré un article pour analyser le succès du Vietnam, mettant l’accent sur le classement des 63 localités du pays, en fonction de la gravité de la situation, dans trois catégories à haut risque, à risque moyen et à bas risque, ce qui a permis d’identifier les mesures concrètes pour chaque catégorie.

Le journal britannique Telegraph a qualifié le Vietnam d '« histoire de réussite » dans un article publié le 23 avril, étant donné que le pays n'avait signalé, à ce moment-là, que 268 cas et aucun décès.

Malgré sa frontière de plus de 1 000 km avec la Chine où est apparue la pandémie, le Vietnam, qui est moins riche que d’autres pays asiatiques, a réussi à contenir la propagation de la pandémie grâce à des mesures rapides et efficaces.

À l’instar des autres pays asiatiques, la réponse rapide du Vietnam a été basée sur un solide plan de riposte à la pandémie qui a été forgé après de récentes maladies infectieuses à haut risque, notamment le SRAS et le H5N1.

Le journal met en évidence la stratégie vietnamienne, affirmant qu'elle se concentrait sur une combinaison de recherche de contacts et de tests ciblés et rigoureux pour contrôler rapidement les petits foyers de la pandémie avant qu’ils ne se propagent davantage.

Telegraph salue la vaste campagne d’information du Vietnam sur la pandémie, y compris la chanson de lavage des mains « Ghen Co Vy » qui est devenue virale dans le monde.

Il cite le Dr John MacArthur, directeur national du Centre américain de contrôle et prévention des maladies en Thaïlande, qui a loué la réponse du Vietnam rendue possible par « des systèmes de santé publique solides, l'approche pangouvernementale » et une énorme équipe de « détectives des maladies » pour effectuer la recherche des contacts.

La réponse rapide du gouvernement fait le succès du Vietnam dans la lutte contre le COVID-19, selon Standard. Photo : BQT.

Le quotidien autrichien Standard a publié le 24 avril un article soulignant que le Vietnam est devenu un exemple dans la prévention et la lutte contre le COVID-19.

La réponse rapide du gouvernement et la collaboration de la population font le succès du Vietnam, note l’article.

Le Vietnam, un pays en développement qui manque de ressources, a réussi à contenir la propagation de la pandémie grâce à des mesures moins chères. Partageant une frontière avec la Chine, où le premier cas de COVID-19 a été détecté, le Vietnam n'a enregistré aucun cas de décès à cause de la maladie.

L'article a également cité les paroles des experts du Centre américain de contrôle et prévention des maladies qui ont collaboré et soutenu le Vietnam dans la lutte contre le COVID-19. Ils ont affirmé l'exactitude des informations sur la situation épidémique au Vietnam.

Actuellement, le Vietnam commence à assouplir la distanciation sociale, à reprendre les vols intérieurs, à organiser des activités communautaires avec la participation maximum de 20 personnes, et à reprendre le transport des passagers en voies routière et ferroviaire. Cependant, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc demande d'être vigilant car la pandémie continue d’évoluer de manière complexe à travers le monde.

Selon Standard, le Vietnam a partagé ses expériences de lutte contre l'épidémie avec les autres pays à travers des activités extérieures de différents échelons. Le Vietnam a fourni à plusieurs pays des fournitures médicales nécessaires pour la lutte contre la pandémie.

L'article a conclu que le modèle de lutte contre le COVID-19 du Vietnam méritait d'être étudié par les pays dont les pays développés.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: