Le pourcentage de femmes à l’AN vietnamienne est supérieur à la moyenne mondiale

Vendredi, 18 octobre 2019 à 14:19:44
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : daibieunhandan.vn.

Nhân Dân en ligne - Il est nécessaire de sensibiliser davantage le public à l’autonomisation des femmes, en particulier à leur participation à la vie politique, bien que le pourcentage de femmes au parlement vietnamien soit actuellement supérieur à la moyenne mondiale, a déclaré le ministre vietnamien du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, Dào Ngoc Dung.

Lors d'une conférence sur les dix années d'application de la loi sur l'égalité des sexes qui s'est tenue à Hanoi le 17 octobre, le ministre du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, Dào Ngoc Dung, a souligné qu'il y avait un changement important au cours des dernières années dans la prise de conscience des hommes sur le rôle des femmes et des filles, visible dans chaque famille.

Dans le temps à venir, il est nécessaire de continuer à sensibiliser le public à l'autonomisation des femmes, en particulier à leur droit de participer à la vie politique, a déclaré Dào Ngoc Dung.

Le ministre a indiqué qu'un certain nombre de réalisations avaient été obtenues après 10 ans d'application de la loi.

La participation politique des femmes à tous les niveaux s’est notamment accrue. Le nombre de femmes membres du Bureau politique et du Comité central du Parti a augmenté durant trois mandats consécutifs. Pour la première fois, le Vietnam a une présidente de l'Assemblée nationale (AN) et trois femmes membres du Bureau politique.

En outre, 27,1% des députés de l’AN sont des femmes, ce qui est supérieur aux moyennes de 23,4% dans le monde et de 18,6% en Asie. Les femmes occupent également des postes clés dans 13 des 30 ministères et organismes ministériels et gouvernementaux, ainsi que dans 16 des 63 collectivités territoriales de niveau provincial.

Le taux de femmes propriétaires d'entreprises a également grimpé de 4% en 2009 à 27,8% en 2017, le plus élevé en Asie du Sud-Est, selon les statistiques.

Le Ministère du Travail, des Invalides et des Affaires sociales a notamment proposé à l'AN d'intensifier le suivi de la mise en œuvre des politiques et des lois, ainsi que l'introduction de la problématique hommes-femmes dans l'élaboration des lois et l'allocation budgétaire. Il a également demandé au gouvernement de mettre au point des politiques plus concrètes en matière d'égalité des sexes et de mettre en œuvre certains programmes et projets visant à réduire les disparités entre les sexes dans certains secteurs caractérisés par des inégalités.

NDEL

  Partager cet article