Les Vietnamiens créent des contes de fées modernes pour briser les stéréotypes de genre

Jeudi, 17 octobre 2019 à 10:53:33
 Font Size:     |        Print
 

Photo: ONU Femmes/NDEL.

Nhân Dân en ligne - Un concours visant à éliminer la stigmatisation et les stéréotypes sexistes dans les contes de fées a été lancé le 17 octobre à Hanoi, invitant tous les résidents légaux du Vietnam, en particulier les enfants et les jeunes sans limitation d'âge.

Coorganisé par l'Entité des Nations unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes (ONU Femmes), l'Ambassade d'Irlande au Vietnam et l’organisation ChildFund Vietnam, le concours de création de contes de fées sur le thème « Génération égale » se déroule du 17 octobre au 27 novembre.

Il s’inscrit dans le cadre des activités en l’honneur de la Journée des Femmes vietnamiennes (20 octobre), de la Campagne des 16 jours d'activisme contre la violence sexiste (du 25 novembre au 10 décembre) et du 25e anniversaire de la Déclaration et du Programme d’action 2020 de Beijing.

Chaque candidat peut soumettre jusqu'à cinq œuvres, qui peuvent être des histoires (pas plus de 2 000 mots) ou une série de dessins avec un scénario au format A4 (ou un format plus grand). Toutes les candidatures doivent être soumises avant le 27 novembre au bureau de l’ONU Femmes Vietnam, au 304 rue de Kim Ma, dans le district de Ba Dinh, à Hanoi, ou à l'adresse électronique suivante : unwomen2010@gmail.com, avec le titre « Soumission pour le concours de contes de fées ».

Le comité d’organisation remettra un premier prix d'une valeur de 15 millions de dongs, un deuxième prix d'une valeur de 10 millions de dongs, un troisième prix d'une valeur de 7 millions de dongs et deux prix d’encouragement d'une valeur de 5 millions de dongs chacun. Le gagnant aura la chance de travailler avec une équipe de professionnels pour développer ses histoires en bandes dessinées ou en animations vidéo.

Dans les contes de fées et les histoires au coucher, tels que Tâm Cam, Thach Sanh, Cendrillon ou La Belle au bois dormant, les filles sont dépeintes comme étant belles, faibles, dépendantes et axées sur le développement de compétences renforçant leurs rôles socialisés dans le domaine privé, telles que la cuisine, le soin des enfants et les travaux ménagers.

Quant aux garçons, ils ont été préparés à des rôles dominants et de commandement qui déterminent la dynamique de la société dans la sphère publique. Celles-ci incluent, entre autres, les responsabilités dans l'armée et d'autres rôles de leadership, activités nécessitant souvent intelligence, sagesse et force. La littérature orale a donc servi à renforcer les stéréotypes de genre.

C’est pourquoi le concours vise à créer des contes de fées modernes et des histoires au coucher qui aident à concrétiser les droits des femmes et à promouvoir l’égalité entre hommes et femmes, garçons et filles et autres minorités de genre.

Le concours souhaite mettre en valeur le talent des femmes et des filles et sensibiliser les individus, en particulier les jeunes vietnamiens, au rôle qu’ils peuvent jouer pour éliminer les stéréotypes liés au genre et promouvoir l’égalité des sexes.

Il offre aussi aux générations futures une plate-forme leur permettant d'accéder à des textes littéraires contenant des messages sur l'égalité des sexes et de supprimer les barrières systémiques et les normes sociales qui empêchent les femmes et les hommes, les garçons et les filles, de jouir de tout leur potentiel et de toutes leurs capacités.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: