50 millions de dollars d’aide aux victimes de l’agent orange au Vietnam

Lundi, 19 août 2019 à 17:48:49
 Font Size:     |        Print
 

Le séminaire pour présenter le programme de financement pour le projet d’assistance aux personnes handicapées de sept provinces vietnamiennes exposées à l’agent orange/dioxine. Photo : NDEL.

Nhân Dân en ligne - L’Agence américaine pour le Développement international (USAID) et le Bureau de la permanence du Comité national de Pilotage du traitement des conséquences des bombes, mines et des substances chimiques laissées par la guerre au Vietnam (Bureau 701) ont présenté lundi un programme de financement pour le projet d’assistance aux personnes handicapées de sept provinces vietnamiennes exposées à l’agent orange/dioxine.

Les provinces concernées par le projet sont Dông Nai, Binh Phuc, Tây Ninh, Binh Dinh, Quang Nam, Thua Thiên-Huê et Quang Tri.

Financé par l’USAID, le projet vise à concrétiser la convention de coopération signée en avril dernier par l’USAID et le Bureau 701.

Pour un budget de 50 millions de dollars, le projet devrait faciliter le renforcement des services de santé, la rééducation et la réadaptation fonctionnelles et l’amélioration des conditions de vie des personnes handicapées de sept provinces bénéficiaires.

Selon Christopher Abrams, chef du bureau chargé de l’environnement et du développement social de l’USAID, le projet d’assistance aux personnes handicapées de sept provinces vietnamiennes fait suite au succès d’autres projets de coopération entre les deux pays dans le traitement des conséquences de la guerre et d’assistance aux victimes de l’agent orange/dioxine.

Forte de l’expérience dans la mise en place des projets de soins de santé en faveur des personnes handicapées, l’USAID soutiendra le Vietnam pour réaliser avec succès le projet, a-t-il affirmé.

Le Vietnam compte actuellement huit millions de personnes handicapées. Rien que dans les sept provinces bénéficiaires du projet, qui sont gravement contaminées par l’agent orange/dioxine, 163 000 personnes souffrent d'un handicap sévère. La plupart d’entre eux sont victimes des guerres et vivent dans une situation difficile.

NDEL