La réserve naturelle submergée de Vân Long reconnue comme le 9e site Ramsar du Vietnam

Jeudi, 23 mai 2019 à 19:23:05
 Font Size:     |        Print
 

La réserve naturelle submergée de Vân Long est connue pour une très grande diversité dans sa faune et sa flore. Photo : VGP.

Nhân Dân en ligne - Vân Long, réserve naturelle submergée située dans le district de Gia Viên (province septentrionale de Ninh Binh), a été reconnue comme le neuvième site Ramsar du Vietnam.

La reconnaissance a été décidée lors de la 13e session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention de Ramsar sur les zones humides qui s’est tenue à Dubaï, dans les Émirats arabes unis.

Après avoir reçu son certificat de reconnaissance lors d’une cérémonie organisée le 22 mai, la réserve naturelle submergée de Vân Long devient désormais le 2 360e site Ramsar au monde.

Cette région de 3 000 hectares est l’une des rares zones de terres humides de basse altitude encore intactes dans le delta du fleuve Rouge. Elle est située sur un bloc d’affleurements calcaires karstiques qui émergent des plaines côtières plates du nord du Vietnam.

Le site est caractérisé par sa richesse ornithologique et une très grande diversité dans sa faune et sa flore. Il s’agit du sanctuaire de 39 espèces animales et 722 végétales, dont plusieurs figurent dans le livre rouge des espèces en voie d’extinction.

La réserve naturelle submergée de Vân Long détient deux records nationaux : « Site comptant le plus de langurs de Delacour », une espèce de singe en extinction, et « Site au plus beau paysage en pain de sucre ».

Nommée « Baie sans vagues », Vân Long ressemble à un miroir géant magnifique qui reflète montagnes et nuages. Outre ses eaux limpides, le site abrite également une trentaine de grottes dont les plus connus sont Ca (poisson), Rua (tortue) et Chanh (citron).

Outre la valeur scientifique et écologique, le site joue également un rôle important dans la régulation des inondations pendant la saison des pluies et le développement économique des habitants.

Cette reconnaissance permettra au Vietnam de faire appel au soutien international pour la recherche, la conservation et la pérennité de l’écosystème des zones humides face aux défis des changements climatiques.

La convention Ramsar relative aux zones humides d’importance internationale particulièrement comme habitats des oiseaux d’eau est un traité intergouvernemental adopté le 2 février 1971 à Ramsar en Iran. Elle est entrée en vigueur en 1975 et est aujourd’hui ratifiée par 169 pays. Elle sert de cadre à l’action nationale et à la coopération internationale pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides et de leurs ressources. L’inscription sur la liste de la convention Ramsar peut être considérée comme un label et une reconnaissance internationale. En contrepartie, l’État membre s’engage à maintenir les caractéristiques écologiques des sites, à mettre en œuvre une gestion et des aménagements appropriés pour garantir l’intérêt biologique et la bonne conservation des milieux, voire leur restauration si nécessaire.

NDEL