Vietnam : Possibilités de devenir une puissance en technologie

Vendredi, 10 mai 2019 à 13:52:08
 Font Size:     |        Print
 

Professeur Yongrak Choi, ancien membre du Conseil consultatif du Président sud-coréen. Photo : Baodautu.

Nhân Dân en ligne - Le professeur Yongrak Choi, ancien membre du Conseil consultatif du Président sud-coréen, a partagé, le 9 mai à la conférence nationale sur le développement des entreprises technologiques, ses expériences et ses recommandations de politique visant à transformer le Vietnam en une puissance en matière de technologie dans les temps à venir.

Prenant la parole lors de la conférence, le professeur Yongrak Choi a présenté le parcours du développement socio-économique de la République de Corée basé sur le développement des entreprises technologiques. Grâce à l’épanouissement scientifique et technologies, la République de Corée a connu un développement miraculeux, portant son PIB en 2017 à 1,530 milliards de dollars, soit une multiplication par 765 fois plus qu’en 1960.

Ce pays d’Asie du Nord-Est, au lieu d’un importateur de technologie, est devenu un leader technologique du monde, en possédant de nombreuses entreprises privées fortes et capables de fabriquer les technologies.

La République de Corée a également procédé à une restructuration de la production. Dans les années 1960, ce pays se concentrait sur les ressources naturelles, ainsi que sur l’industrie légère dans les années 1970.

Par exemple, Samsung a intensifié ses importations de technologies en investissant des ressources importantes pour apprendre les technologies. Après 10 ans de développement, Samsung est devenu l’une des plus grandes entreprises du monde.

Pour sa part, Hyundai a également importé des technologies étrangères puissantes, appris de pays des technologies fondamentales, puis développé ses propres technologies.

Pendant ce temps, Posco a également reçu une forte assistance du gouvernement sud-coréen sur les investissements initiaux et les infrastructures. En 15 ans, cette entreprise a mis au point de nombreuses technologies avancées pour produire de l’acier.

Les technologies de l’information et de la communication constituent actuellement un important moteur de croissance pour la Corée. Ce secteur représente actuellement 34% du volume total des exportations. Le gouvernement a identifié un certain nombre d'industries clés telles que les télécommunications, les semi-conducteurs, les téléphones mobiles ...

D’ajouter que la République de Corée a également promu la révolution de la technologie 4.0 telle que l’intelligence artificielle, l’IoT, le robot, la blockchain, etc. Elle a identifié les programmes de R&D comme technologies clés de la révolution 4.0.

Pour réussir dans la technologie, le gouvernement sud-coréen a mis en place de nombreuses politiques visant à développer les infrastructures, à augmenter les investissements en R&D, à développer les ressources humaines et àprendre la tête de la transformation de la structure des systèmes d’innovation.

« Le Vietnam doit intégrer systématiquement les sciences et les technologies dans l’économie et la production industrielle ; soutenir fortement en matière politique le développement des sciences et des technologies. Un fort investissement en R&D et dans l’amélioration des ressources humaines est l’un des facteurs qui contribuent au succès de ce développement. […] Pour les secteurs à haut risque, le gouvernement vietnamien a besoin d’une bonne garantie pour encourager la volonté des entreprises », selon le professeur Youngrak Choi.

NDEL