Le PM encourage l’éducation aux soins de la santé communautaire

Samedi, 05 janvier 2019 à 16:23:01
 Font Size:     |        Print
 

Le PM vietnamien Nguyên Xuân Phuc (1er rang, 5e à gauche) et les dirigeants du Comité central de l’Association de l’éducation aux soins de la santé communautaire du Vietnam. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le Premier ministre (PM) du Vietnam, Nguyên Xuân Phuc, a eu le 4 janvier à Hanoï une rencontre avec les dirigeants du Comité central de l’Association de l’éducation aux soins de la santé communautaire du Vietnam.

Soulignant l’importance de l’éducation aux soins de la santé communautaire, le chef du gouvernement a estimé les activités de cette association depuis sa fondation il y a 10 ans. Avec la participation de plusieurs spécialistes prestigieux, l’association a pu mobiliser des fonds de différentes sources et mené diverses activités efficaces, lesquelles ont été appréciées du public.

Le PM Nguyên Xuân Phuc a demandé à l’association d’accorder une plus grande attention aux soins des personnes âgées, car environ 400 000 personnes âgées au Vietnam ne sont pas encore couvertes par l’assurance maladie. Il lui a également recommandé de s’intéresser davantage aux enfants et aux personnes issues des ethnies minoritaires. Il l’a en outre appelée à chercher à développer la médecine traditionnelle, à mobiliser davantage de fonds du secteur privé, et à profiter des avantages de son réseau composé de milliers de clubs aux quatre coins du pays.

Le PM vietnamien a par ailleurs proposé à l’association de renforcer la communication sur les soins de la santé et de coopérer étroitement avec les agences publiques.

Créée il y a dix ans, l’Association de l’Éducation aux soins de la santé communautaire a établi à ce jour quatre instituts d’études, 22 centres et des milliers de clubs avec des dizaines de milliers de membres.

Lors de la rencontre avec le PM vietnamien, le président du Comité central de ladite Association, Nguyên Hông Quân, a suggéré au gouvernement de prendre diverses mesures et politiques afin que tous les citoyens soient couverts par l’assurance maladie.

VNA/NDEL