L’économie vietnamienne 2019 créerait environ 56 millions d’emplois

Samedi, 29 décembre 2018 à 12:59:38
 Font Size:     |        Print
 

Photo d’illustration : http://toquoc.vn

Nhân Dân en ligne - L’économie vietnamienne en 2019 créerait 56 millions d’emplois, a fait savoir le 28 décembre à Hanoi Lê Quang Trung, directeur adjoint du Département de l’Emploi relevant du Ministère vietnamien du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, lors d’un dialogue en ligne sur l’emploi dans le contexte de la révolution 4.0 tenu le 28 décembre par le Portail d’information en ligne du Gouvernement.

Avec la mutation positive de l’économie, l’économie vietnamienne en 2019 prévoit de continuer sa bonne croissance.

Le marché de travail connaitra une mutation positive, le travail simple sera progressivement remplacé par le travail qualifié et la qualité de travail sera améliorée, a estimé Lê Quang Trung.

Selon lui, le nombre de travailleurs en 2019 augmentera à 56 millions de personnes, dont les travailleurs dans l’agriculture représentent 37,12%, tandis que ceux dans le secteur industriel et de construction représentent 28,28% et ceux dans les services 34,6%.

Suivant les groupes professionnels, le travail simple occupe le taux le plus élevé, avec 26,5%, suivi par celui des services personnels, de sécurité sociale et de vente qualifiée de 31,62%, des monteurs et des opérateurs de machines et équipements de 12,42%, des artisans qualifiés et des ouvriers techniciens de 12,47%...

Selon le recensement sur la demande de main-d’œuvre dans les entreprises de l’Institut des Sciences du Travail et de la Société relevant du Ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales de 2018, le plan de recrutement des entreprises continuerait de s’accroître, notamment des entreprises à capitaux étrangers.

Cependant, toujours selon Lê Quang Trung, le recrutement des travailleurs de certains métiers en 2019 serait confronté à des difficultés, dont les métiers d’imprimerie, d’opérateurs de machines et équipement, de techniciens hydrauliques, d’ingénieurs de construction, de mécaniciens et des ouvriers de transformation alimentaire.

NDEL