PV Gas et l’AGDC signent un mémorandum d’entente sur l’approvisionnement en GLN au Vietnam

Jeudi, 01 novembre 2018 à 21:36:04
 Font Size:     |        Print
 

Les représentants de PV Gas et de l’AGDC signent un mémorandum d’entente sur l’approvisionnement en GLN au Vietnam. Photo : VGP

Nhân Dân en ligne - PetroVietnam Gas (PV Gas) et la société énergétique américaine Alaska Gasline Development Corporation (AGDC) ont signé un mémorandum d’entente sur l’approvisionnement en gaz naturel liquéfié (GNL) du projet d’Alaska LNG pour le Vietnam.

La cérémonie de signature du mémorandum d’entente fait partie des activités de collaboration qui ont eu lieu lors de la visite du 18 octobre au 24 octobre en Alaska, aux États-Unis, d’une délégation du ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce et du Groupe national du pétrole et du gaz du Vietnam.

Ce document ouvrira la porte à la société américaine pour la vente de gaz naturel liquéfié au Vietnam par le biais de PV Gas et offrira à la société d'État vietnamienne des opportunités d'investir dans les champs de gaz de l'Alaska.

Lors de la rencontre entre la délégation vietnamienne et le gouverneur de l’Alaska, Bill Walker, les deux parties sont convenues de soutenir leurs entreprises dans le développement des projets énergétiques dont, pour l’instant, celui d’approvisionnement en gaz naturel liquéfié entre Alaska et PV Gas.

Le gouverneur de l’Alaska a présenté le potentiel pétrolier et gazier de l’Alaska, appelant aux investissements dans le projet Alaska LNG géré par l’AGDC.

Les représentants de l’AGDC ont émis le souhait d’investir dans le développement des infrastructures de gaz naturel liquéfié au Vietnam.

Le vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Dang Hoàng An a mis en exergue la politique vietnamienne destinée à attirer les investissements étrangers dans le domaine de l’énergie. Il a promis de créer des conditions favorables pour la coopération entre les entreprises des deux pays.

L’AGDC qui appartient à l’État de l’Alaska finance et développe des projets gaziers. Elle est propriétaire du projet Alaska LNG qui contient environ 35 000 milliards de pieds cubes de réserves. Le projet d’un coût de 43 milliards de dollars devrait commencer à exporter du gaz naturel liquéfié d’ici à 2024.

NDEL