Affirmer la position du pays

Lundi, 27 janvier 2020 à 09:16:30
 Font Size:     |        Print
 

Les dirigeants de l'ASEAN lors du 35e sommet du bloc. Photo : Thông Nhât.

Nhân Dân en ligne - 25 ans après son adhésion à l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), le Vietnam a de nouveau l’occasion d’affirmer sa position en tant que président de l’ASEAN en 2020. Il s’agit d’un jalon important pour le Vietnam.

1. En 2010, lorsqu'il a assumé pour la première fois la présidence l’ASEAN, le Vietnam a laissé de nombreuses empreintes sur les activités et les programmes de l’ASEAN, apportant des contributions importantes au développement du bloc et à la paix, à la stabilité et à la prospérité commune de la région. Le thème « Vers la communauté de l'ASEAN : de la vision à l'action » proposé par le Vietnam est devenu l'orientation des actions de l'Association.

Lors de la présidence de l’ASEAN 2010, le Vietnam a bien dirigé la réunion élargie des ministres de la Défense de l’ASEAN et a réussi à organiser 14 sommets en moins de 60 heures. Le Vietnam a également marqué de son empreinte la présidence de l’ASEAN 2010 en menant de manière efficacement les activités destinées à développer les ressources humaines, à renforcer l’adaptation aux changements climatiques et à améliorer le bien-être social des femmes et des enfants de l’ASEAN. Cela a permis d’affirmer que le Vietnam était un membre actif et proactif de l’ASEAN.

10 ans plus tard, le Vietnam redevient président de l’ASEAN. 2020 qui marque 25 ans de l’adhésion du Vietnam à l’ASEAN est également l'année où le pays assume le rôle de membre non permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies, mandat 2020-2021. Lors de la cérémonie de transfert du rôle de président de l’ASEAN 2020 au Vietnam, qui a eu lieu à Bangkok (Thaïlande) le 4 novembre 2019, le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc a déclaré : « En 2020, nous voulons nous concentrer sur le renforcement de la cohésion durable de l’ASEAN en intensifiant la solidarité et l'unité en son sein, en renforçant les liens et la connectivité économiques, en approfondissant les valeurs et les caractéristiques des membres de l’ASEAN, en améliorant l'efficacité des organes de l’ASEAN et en promouvant les partenariats de l’ASEAN dans le monde ».

2. Les défis auxquels doit faire face le Vietnam en tant que président de l’ASEAN 2020 sont significatifs. Lors du séminaire intitulé « Communauté de l'ASEAN : identité et rôle central » tenu en mars 2019, Shahriman Lockman de l’Institut international d’études stratégiques de Malaisie a présenté le plus grand défi à relever pour l’ASEAN. Selon lui, malgré un large consensus obtenu au sein du bloc, son action n’a pas été drastique. Dans les affaires internationales actuelles, l’ASEAN ne connaît pas beaucoup de percées par rapport à il y a 25 ans. De plus, l’ASEAN n'a pas encore agi comme intermédiaire pour les questions internationales ou régionales. Les défis communs du bloc sont également les défis auxquels le Vietnam est confronté en tant que président tournant.

Kavi Chongkittavorn, de l’Institut d’études stratégiques et internationales à l’Université Chulalongkorn de Thaïlande, a déclaré qu'en 2020, le Vietnam serait confronté aux difficultés auxquelles la Thaïlande a dû faire face en 2019. C'est les défis liés à la concurrence stratégique entre les États-Unis et la Chine, à la tendance à l’anti-libéralisation du commerce et à l’anti-mondialisation et aux points chauds dans la Mer Orientale et la péninsule coréenne.

3. Mais il y a toujours des opportunités dans les défis. Selon le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères et secrétaire général du Comité national de l'ASEAN 2020, Nguyên Quôc Dung, la présidence de l’ASEAN est un test de maturité pour le Vietnam. Le Vietnam a à la fois des responsabilités et des opportunités. Ici, la première responsabilité consiste à remplir avec succès le rôle de président tournant. La seconde est de savoir comment maintenir l'élan de développement de l'ASEAN. Ce que l’ASEAN a accompli, le Vietnam doit le promouvoir. C'est également une opportunité pour le Vietnam de renforcer sa position dans la région, de contribuer aux questions d’intérêt mondial et de promouvoir son image.

Le Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-o-cha a exprimé, lors de la passation de la présidence de l'ASEAN 2020 au Vietnam, sa conviction que le Vietnam assumerait avec succès le rôle de président de l'ASEAN en 2020 et réussirait à réaliser le rêve de l’ASEAN de promouvoir les partenariats et de maintenir la paix, la liberté, la sécurité et la prospérité dans la région.

Cette conviction est également l'attente que de nombreux pays de la région et du monde ont pour le Vietnam.

NDEL