Deux écoles vietnamiennes figurent parmi les meilleures universités mondiales

Mercredi, 30 octobre 2019 à 12:29:30
 Font Size:     |        Print
 

Photo: NDEL

Nhân Dân en ligne – U.S. News & World Report a récemment publié son classement des meilleures universités 2020 dans lequel apparaissent les universités nationales de Hanoi et de Hô Chi Minh-Ville du Vietnam.

Les deux universités nationales de Hanoi et de Hô Chi Minh-Ville se classent consécutivement au 1 059e et 1 176e rangs parmi les 1 500 premières places mondiales regroupant 81 pays et territoires inscrites dans U.S. News & World Report.

Concernant la région asiatique, les universités nationales de Hanoi et de Hô Chi Minh-Ville se classent consécutivement au 275e rang et au 322e rang. Cette année, c’est l’université nationale de Singapour qui occupe la première place, suivi par l’université Tsinghua (Chine), l’université des technologies Nanyang (Singapour), l’université de King Abdulaziz (Arabie saoudite) et l'Université de Pékin (Chine).

Pour établir ce classement, U.S. News & World Report a analysé les données scientifiques du groupe Clarivate Analytics InCites.

Créée en 1993, l’Université nationale de Hanoi comprend six universités et trois instituts de recherche, ainsi que plusieurs autres unités. Ses formations sont diverses : sciences naturelles, technologies, économie, droit, langues étrangères ou médecine.

Depuis sa création, elle ne cesse de renouveler et de moderniser ses programmes et méthodes d'enseignement et d'apprentissage, de perfectionner sa structure, ainsi que de se concentrer sur l’amélioration des cours pratiques afin de faciliter l'accès à l'emploi des diplômés. L’Université nationale de Hanoi a aussi fait tous les efforts possibles pour avancer des solutions et mesures pour développer la recherche scientifique, non seulement au sein de l’université, mais aussi dans le réseau d’universités du pays.

Fondé en 1995, l’Université nationale de Hô Chi Minh-Ville comprend 26 départements et instituts de recherche. Elle se concentre dans divers domaines, notamment les sciences naturelles, les technologies et la technique.

L’Université nationale de la mégapole du Sud compte 1 200 docteurs, professeurs et professeurs associés qui ont contribué en grande partie au développement de la recherche scientifique et de la formation d’excellence du pays. Elle a édifié un corps d’enseignants de haute responsabilité, aidant ainsi le pays à former des jeunes talents dotés de connaissances, de créativité et de compétences.

Il s’agit d’un centre de recherche scientifique et de transfert de technologies multisectoriel et de haute qualité pour l’ensemble du pays

NDEL