HCM-Ville souhaite coopérer étroitement avec Singapour dans l’éducation

Lundi, 26 août 2019 à 15:58:03
 Font Size:     |        Print
 

Le secrétaire du Comité du Parti communiste du Vietnam pour Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Thiên Nhân (à gauche), et la deuxième ministre singapourienne de l’Éducation, Indranee Rajah. Photo : SGGP.

Nhân Dân en ligne - Hô Chi Minh-Ville souhaite coopérer avec Singapour dans l’amélioration de la qualité de l’enseignement général et supérieur conformément aux normes internationales.

C’est ce qu’a déclaré le secrétaire du Comité du Parti communiste du Vietnam pour Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Thiên Nhân, lors d’une séance de travail ce lundi à Singapour avec la deuxième ministre singapourienne de l’Éducation, Indranee Rajah.

Nguyên Thiên Nhân s’est réjoui du développement vigoureux du partenariat stratégique Vietnam-Singapour dans des domaines aussi divers que la politique, la défense, la culture et l’éducation.

Le Vietnam et Hô Chi Minh-Ville en particulier attachent toujours de l’importance à l’amélioration de la qualité de l’éducation et de la formation, ainsi qu’au développement de ressources humaines hautement qualifiées dans l’industrie, les sciences et les technologies afin de tirer le meilleur profit de la 4e Révolution industrielle.

Le dirigeant de Hô Chi Minh-Ville a annoncé l’intention de sa ville d’élaborer des politiques spécifiques pour l’adaptation de la formation professionnelle aux besoins des entreprises et aux nouvelles exigences du développement économique national.

Nguyên Thiên Nhân a proposé au Ministère singapourien de l’Éducation d’aider Hô Chi Minh-Ville à normaliser la gestion des établissements d'enseignement général et à élever la qualité de l’enseignement supérieur aux normes internationales, notamment dans les domaines de l’administration des affaires, de la banque et de la finance, des technologies de l’information et de la communication, de l’automatisation, de la santé et du tourisme.

Il a aussi suggéré aux universités de Hô Chi Minh-Ville et de Singapour d’organiser des programmes d’échanges d’étudiants en fin de cycle et de coopérer dans la construction des laboratoires de recherche en biotechnologie et en intelligence artificielle.

Une coopération accrue dans l’éducation et la formation de la main-d’œuvre sera bénéfique aux deux parties, a affirmé Nguyên Thiên Nhân.

Partageant le même point de vue que le dirigeant de Hô Chi Minh-Ville, la deuxième ministre singapourienne de l’Éducation, Indranee Rajah, a promis d’examiner la possibilité de signer avec la ville vietnamienne un mémorandum de coopération dans l’éducation.

Elle a aussi souligné la volonté de Singapour de renforcer ses échanges en matière d’éducation avec les pays d’Asie du Sud-Est, y compris le Vietnam et Hô Chi Minh-Ville en particulier.

Le secrétaire du Comité du Parti communiste du Vietnam pour Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Thiên Nhân (à droite), et le conseiller supérieur du CSF de Singapour, Peter Ho. Photo : SGGP.

* Le même jour, le secrétaire du Comité du Parti communiste du Vietnam pour Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Thiên Nhân, a travaillé avec le conseiller supérieur du Centre for Strategic Futures (CSF) de Singapour, Peter Ho.

Nguyên Thiên Nhân a affirmé que sa visite à Singapour avait pour but de chercher les nouvelles opportunités de coopération entre sa ville et Singapour dans l’économie, l’éducation et l’aménagement urbain.

Il a souhaité bénéficier des consultations des experts du CSF dans l’élaboration de la Stratégie de développement de Hô Chi Minh-Ville pour la période 2020-2025. Selon lui, Hô Chi Minh-Ville est déterminée à s’affirmer de plus en plus comme un centre économique et culturel du Vietnam et à rehausser sa position tant sur la scène régionale et qu’internationale.

NDEL