Le Vietnam suggère une coopération avec les États-Unis dans la production de vaccins de COVID-19

Mercredi, 07 avril 2021 à 14:39:50
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne - L’ambassadeur du Vietnam aux États-Unis, Hà Kim Ngoc, a eu, le 5 avril, un entretien téléphonique avec Ami Bera, membre de la Chambre des représentants des États-Unis et président du sous-comité sur l’Asie, le Pacifique, l’Asie centrale et la non-proliférationde la Commission des affaires étrangères de la Chambre

Hà Kim Ngoc a félicité Ami Bera pour sa réélection à son poste et sa contribution au développement des relations des États-Unis avec le Vietnam et d’autres pays de l’ASEAN.

Les deux parties ont noté avec satisfaction les grandes avancées du partenariat intégral entre le Vietnam et les États-Unis et ont exprimé leur optimisme quant aux perspectives des relations bilatérales dans les temps à venir.

L’ambassadeur Hà Kim Ngoc a proposé aux États-Unis d’augmenter leur soutien aux pays d’Asie du Sud-Est pour accéder aux vaccins contre le COVID-19 et de coopérer avec le Vietnam pour transférer la technologie de production de vaccins, délivrer des licences, fabriquer des vaccins et promouvoir la coopération pour garantir des chaînes d’approvisionnement efficaces et durables.

Pour sa part, Ami Bera a applaudi le succès du gouvernement et du peuple vietnamiens dans leur combat contre le COVID-19 et a accepté de renforcer les liens pour maintenir la stabilité des chaînes d’approvisionnement.

Il a déclaré qu’en tant que médecin, il comprend la nécessité d’un accès aux vaccins pour tous, ajoutant qu’il discuterait avec l’administration américaine de la possibilité de coopération dans la production de vaccins, comme le suggère le Vietnam.

Il a convenu avec l’ambassadeur Hà Kim Ngoc que les deux pays devraient maintenir un dialogue constructif pour résoudre les problèmes en suspens, y compris le Bureau du Représentant au Commerce des États-Unis qui clôturait rapidement l’enquête sur la « Section 301 » et ne prenait aucune mesure défavorable au commerce et aux investissements bilatéraux.

Exprimant sa préoccupation face à l’escalade de la violence et de la discrimination contre les personnes d’origine asiatique, y compris les Vietnamiens, Hà Kim Ngoc a demandé à Ami Bera et aux administrations et parlements de tous niveaux, en particulier ceux de Californie, de prendre des mesures efficaces pour assurer la sécurité, la sûreté et l’accès aux soins de santé, d’éducation, d’emploi et d’autres services de protection sociale pour la communauté vietnamienne.

Ami Bera a déclaré qu’il s’oppose à la discrimination raciale et s’est engagé à continuer à travailler avec le Vietnam et d’autres pays pour résoudre ce problème.

Au cours des pourparlers, les deux parties ont également discuté du renforcement du partenariat stratégique ASEAN-États-Unis sur certaines questions importantes au niveau régional.

Le diplomate vietnamien a applaudi l’engagement des États-Unis à maintenir les principes fondamentaux pour garantir un ordre maritime fondé sur des règles, y compris l’adhésion à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (UNCLOS).

Il a appelé l’administration et le congrès américains à accorder plus d’attention et à réserver plus de ressources pour mettre en œuvre efficacement le partenariat Mékong–États-Unis.

Confirmant l’importance de la Mer orientale, Ami Bera a exprimé sa préoccupation face aux récents développements dans cette zone, manifestant son soutien à la garantie de la liberté de navigation, de la sûreté maritime, de l’état de droit, ainsi que de la paix et de la stabilité régionales.

Il a également affirmé que son pays soutenait les efforts de l’ASEAN, y compris du Vietnam, dans la recherche de solutions pacifiques au problème du Myanmar.

En réponse à l’invitation de l’ambassadeur Hà Kim Ngoc, il a exprimé le souhait de se rendre au Vietnam et dans la région une fois que la pandémie de COVID-19 sera maîtrisée.

Les entretiens téléphoniques font suite à une série de discussions récentes entre l’ambassade du Vietnam et l’administration du président Joe Biden et le 117e Congrès des États-Unis.

NDEL

  Partager cet article