ASEAN 2020 : un responsable philippin admire le leadership du Vietnam

Mardi, 24 novembre 2020 à 13:06:19
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne – Selon l’ambassadeur Noël Servigon, chef de la mission permanente des Philippines auprès de l’ASEAN, le leadership du Vietnam dans la conduite de la mise en œuvre des initiatives et des priorités de l’ASEAN au milieu de la pandémie de Covid-19 est admirable.

Selon Noël Servigon, le Vietnam a pris l’initiative de convoquer des conférences à tous les niveaux sur de nombreux sujets de coopération importants concernant les trois piliers principaux politique sécuritaire, économique et socioculturelle avec les partenaires hors du bloc.

Sa responsabilité s’est accrue par le fait que l’ASEAN est gravement affectée par l’épidémie de Covid-19, ce qui a eu des conséquences inattendues.

Malgré ces défis, le Vietnam a non seulement convoqué avec succès les réunions de l’ASEAN, mais aussi maintenu l’élan de coopération entre tous les partenaires de dialogue, à travers les mécanismes dirigés par l’ASEAN comme le Sommet de l’Asie de l’Est.

Grâce à ces relations, le Vietnam a toujours promu le rôle central de l’ASEAN, montrant clairement que l’ASEAN joue un rôle dominant et décide de l’avenir de la région.

Le diplomate philippin a affirmé que le 37e Sommet de l’ASEAN et les conférences connexes qui avaient été couronnés de succès avaient confirmé l’importance du rôle central de l’ASEAN et la pertinence de l’ASEAN et de ses mécanismes.

Le thème principal du Sommet, qui était la réponse collective de la région, visait non seulement à régler les défis causés par la pandémie, mais aussi à saisir les opportunités pour un meilleur avenir pour tous les peuples de l’ASEAN.

Concernant les réalisations remarquables de l’ASEAN en 2020, Noël Servigon a indiqué que l’ASEAN avait adopté certains documents et initiatives pour l’avenir dans lesquelles le bloc régional avait souligné la seule voie à suivre qui devra être celle de son intégration plus profonde aux questions importantes.

Selon lui, la cérémonie d’ouverture du Centre de l’ASEAN pour les urgences de santé publique et les maladies émergentes est un exemple typique. Cet ouvrage est considéré comme une reconnaissance collective que, si l’ASEAN veut enrayer la pandémie actuelle et prévenir les épidémies dans l’avenir, ses membres doivent renforcer leur coopération, a-t-il poursuivi.

La signature de l’Accord de partenariat économique régional global (RCEP) a témoigné du fait que les 15 pays membres étaient restés unis malgré les pressions protectionnistes.

L’année 2020 est également marquée par le succès absolu de l’esprit ASEAN, caractérisé par l’unité dans la diversité.

Selon l’ambassadeur, malgré les défis causés par la pandémie, la volonté de l’ASEAN d’affronter ensemble ces obstacles n’a jamais été aussi forte.

La signature du RCEP a mis fin à 8 ans de négociations et marqué le début d’une intégration régionale plus profonde.

La signature du RCEP a démontré l’engagement de 15 pays à libéraliser les échanges et donné de l’élan à la reprise économique, à un moment où l’économie mondiale plonge dans la récession en raison de la pandémie COVID-19.

Noel Servigon a souligné que les Philippines considéraient la signature de cet accord de libre-échange comme un catalyseur du développement socioéconomique de la région, en notant que les pays du RCEP représentaient plus de 50 % du marché d’exportation philippin et que cet accord possédait le potentiel de stimuler la reprise économique de la région

face aux énormes défis de la pandémie, le RCEP est très important, car l’ASEAN se connectera avec des pays où les chaînes d’approvisionnement sont essentielles à leur reprise économique, a-t-il indiqué.

Selon lui, le renforcement de l’intégration régionale et le renforcement de la connectivité de la chaîne d’approvisionnement sont plus importants que jamais, ce qui apportera des avantages tangibles et collectifs à la région et aux économies individuelles, notamment en donnant aux micro, petites et moyennes entreprises les moyens de participer activement à la chaîne de valeur mondiale, de créer des emplois, améliorer le niveau de vie dans la région et restaurer leur confiance des entreprises.

Enfin, le diplomate philippin a déclaré qu’un autre défi important que la région devra être surmonté. Il s’agit de garantir la croissance et le développement face aux catastrophes naturelles.

NDEL

  Partager cet article