Le Vietnam est toujours un facteur central de l’ASEAN

Vendredi, 31 juillet 2020 à 22:01:24
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne – Le Vietnam est un acteur majeur de l’ASEAN depuis son adhésion en 1995. En effet, grâce à son développement rapide, à sa politique de renouveau et à son ouverture sur le monde extérieur, le pays occupe une place de plus en plus importante au sein de l’association.

Il s’agit des conclusions des experts de l’Institut des questions internationales de Singapour (SIIA), lors d’un entretien le 28 juillet à Singapour avec la presse vietnamienne, à l’occasion du 25e anniversaire de l’adhésion du Vietnam à l’ASEAN.

Le professeur associé Simon Tay, président du SIIA a déclaré que le Vietnam avait eu des contributions importantes à l’ASEAN et en était un acteur majeur, notamment pendant cette année de présidence de l’ASEAN. Selon lui, l’ouverture du Vietnam sur le monde extérieur constitue une étape remarquable. Toujours selon lui, l’ASEAN est aujourd’hui encore plus homogène qu’auparavant.

De son côté, Jessica Wau, directrice adjointe du SIIA chargée des recherches sur l’ASEAN, a hautement apprécié la capacité du Vietnam à diriger l’ASEAN en tant que président de l’ASEAN 2020. Dans le contexte où le monde et la région doivent faire face à la pandémie de COVID-19, le Vietnam a remporté une nouvelle victoire dans cette bataille avec cet ennemi invisible.

Selon elle, le Vietnam fait preuve d’efficacité, en tant que dirigeant de l’ASEAN, en organisant des sommets sur le Covid-19 et en appelant les pays membres à renforcer leur coopération dans la lutte contre l’épidémie dans un esprit « cohésif et réactif ».

Les experts du SIIA ont estimé que l’ASEAN avait été très réactif et efficace dans la lutte contre le Covid-19 et que l’association s’était bien coordonnée et avait partagé ses informations et expériences en la matière.

Simon Tay a déclaré que l’épidémie de Covid-19 restait toujours le plus grand défi de la région. Même si la plupart des pays ont réussi à maitriser la propagation du virus sur leur territoire, le nombre de cas d’infections augmente sans cesse dans le monde. Même les pays qui ont réussi à contrôler le Covid-19 ont dû faire face à une 2e vague d’épidémie. Le 2e grand défi qui se pose pour les pays de l’ASEAN est que les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine fragilisent l’économie mondiale.

La priorité de l’ASEAN dans les temps à venir sera donc la relance économique après la fin de la pandémie, a indiqué Jessica Wau.

Pour relancer son économie, l’ASEAN devra maintenir des chaines d’approvisionnement de marchandises ouvertes et surmonter les difficultés causées par l’épidémie.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: