Le Vietnam participe à la réunion du Conseil de Sécurité sur la situation de la République centrafricaine

Mardi, 23 juin 2020 à 14:52:11
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne – L’ambassadeur vietnamien Dang Dinh Quy a appelé le Gouvernement de la République centrafricaine et les parties concernées à appliquer pleinement l’Accord de paix afin de créer un environnement politique favorable au processus électoral dans le pays.

La téléconférence, tenue le 22 juin, a enregistré la participation de la ministre des affaires étrangères de la République centrafricaine, Sylvie Baipo-Temon, du Secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix, du Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine, Smail Chergui, et du directeur chargé de l’Afrique de l’Agence européenne des affaires extérieures, Koean Vervaeke.

Les délégués ont exprimé un intérêt particulier pour la mise en œuvre de l’Accord de paix entre le Gouvernement centrafricain et 14 groupes armés, ainsi que pour le processus de préparation des élections présidentielles et parlementaires d’ici la fin de 2020 et le début de 2021.

L’Accord de paix signé en février 2019 est une étape majeure vers la stabilité de la République centrafricaine. Cependant, la situation est encore plus compliquée en raison de la violation continue de l’accord par des groupes armés, affectant négativement la stabilité et la vie des habitants.

L’atmosphère politique avant les élections en République centrafricaine connaît une certaine tension entre les groupes adverses, augmenté par le défi du manque de financement pour l’organisation des élections.

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies et les partenaires de l’Union africaine et de l’Union européenne ont déclaré qu’ils travaillaient dur pour aider la République centrafricaine à relever les défis actuels.

De plus, la pandémie de COVID-19 aggrave la situation humanitaire et les difficultés socio-économiques en République centrafricaine. La mission de maintien de la paix des Nations Unies sur place (MINUSCA) a également été touchée, avec plus de 51 cas.

Le ministre centrafricain des affaires étrangères a remercié le Conseil de Sécurité pour le soutien des habitants du pays, en particulier pour assurer la sécurité et la stabilité dans le pays grâce à la mise en œuvre des activités de la MINUSCA.

À cette occasion, la cheffe de la diplomatie centrafricaine a souligné les efforts considérables déployés par son gouvernement pour mettre en œuvre l’Accord de paix susmentionné par le biais d’une série de mesures telles que la réforme des activités gouvernementales, l’élaboration de lois et la création de mécanismes pour garantir la réalisation de l’accord.

La responsable centrafricaine a également déclaré que la République centrafricaine préparait activement l’organisation des élections à temps et avec succès cette année.

L'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Délégation vietnamienne auprès des Nations Unies.

Lors de la réunion, l’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Délégation vietnamienne auprès des Nations Unies, a souligné l’importance du soutien continu de la communauté internationale à la République centrafricaine au cours de la période actuelle pour aider le pays dans ses efforts de paix, dans la préparation des élections et dans le traitement de la situation humanitaire et de l’impact de COVID-19.

En ce qui concerne les difficultés et les dangers auxquels les Casques bleus et les partenaires humanitaires opérant en République centrafricaine doivent faire face, le diplomate vietnamien a mis l’accent sur la nécessité d’assurer la sécurité et la sûreté des personnes s’efforçant d’aider les Centrafricains.

La MINUSCA a été créée sur la base de la résolution 2149 de 2014 du Conseil de sécurité pour protéger les civils, soutenir le processus de paix et résoudre des défis humanitaires en République centrafricaine. Le Vietnam compte actuellement 6 officiers et soldats qui participent aux opérations de maintien de la paix.

Le même jour, le Conseil de Sécurité a adopté une résolution visant à proroger la Mission d’appui des Nations Unies en Somalie (UNSOM).

La résolution 2527 prolonge le fonctionnement de cette mission jusqu’au 31 août 2020. La résolution met l’accent sur le rôle de l’UNSOM dans l’appui au gouvernement fédéral somalien et à ses états membres grâce à des conseils stratégiques, au renforcement des capacités et à la coordination avec la Mission de l’Union africaine en Somalie, le Bureau d’appui des Nations Unies en Somalie et Groupe de travail des Nations Unies en Somalie.

NDEL

  Partager cet article