Le Vietnam préside une réunion des ambassadeurs des pays du SAE

Jeudi, 13 février 2020 à 22:19:17
 Font Size:     |        Print
 

Vue générale de la réunion des ambassadeurs des pays du SAE, le 13 février à Jakarta, en Indonésie. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Une réunion des ambassadeurs des pays membres du Sommet de l'Asie de l'Est (SAE) a eu lieu le 13 février à Jakarta, en Indonésie.

L'ambassadeur Trân Duc Binh, chef de la Mission permanente vietnamienne auprès de l'ASEAN, a présidé l'événement, le premier du genre dans le cadre de la présidence vietnamienne de l'ASEAN en 2020, qui visait à examiner les activités de coopération dans le cadre du SAE.

Prenant la parole lors de la réunion, l’ambassadeur Trân Duc Binh a souligné le thème d'une « ASEAN cohérente et réactive » et les priorités que le Vietnam a fixées en tant que président pour promouvoir le développement de la communauté de l'ASEAN et intensifier les relations avec les partenaires de l'ASEAN pour la paix et le développement durable, ainsi que pour accroître le rôle constructif de l'ASEAN au sein de la communauté internationale.

Les pays du SAE ont salué le thème de cette année et ont affirmé leur soutien aux priorités du Vietnam, se disant prêts à soutenir l'ASEAN et le Vietnam dans la mise en œuvre de ces priorités ainsi que les initiatives et activités proposées par le Vietnam.

Lors de la réunion, les membres ont reconnu et apprécié les résultats positifs des activités de coopération pour mettre en œuvre les décisions prises par les hauts dirigeants depuis 2005 et le plan d'action de Manille pour 2018-2022 pour prévenir le terrorisme et la criminalité transfrontalière, intensifier la connectivité de l'ASEAN, la coopération maritime et la collaboration dans les technologies de l'information et communications, l’énergie, l’environnement et la gestion des catastrophes naturelles.

Les pays ont également souligné la nécessité de coopérer dans des domaines potentiels tels que la finance, l'éducation, l'adaptation aux changements climatiques, le traitement des déchets plastiques en mer et les soins de santé.

Étant donné les développements complexes de la maladie du coronavirus (COVID-19), les pays participants ont exprimé leur soutien aux efforts du gouvernement chinois pour prévenir la propagation de la maladie tout en soulignant l'importance de partager des informations et des expériences pour faire face au virus.

En ce qui concerne la Mer Orientale, les participants ont déclaré que l'ASEAN et la Chine devraient parvenir à un code de conduite efficace en Mer Orientale (COC) conforme au droit international, y compris la Convention des Nations Unies de 1982 sur le Droit de la mer (UNCLOS).

Ils ont mis l'accent sur les principes de retenue, de non-militarisation, de règlement des différends fondés sur le droit international et l'UNCLOS, tout en évitant les actions qui pourraient accroître les tensions, saper la confiance et affecter le processus de négociation du COC.

Créée en 2005, le SAE compte désormais 18 pays membres, dont les 10 États de l'ASEAN et leurs huit partenaires qui sont l’Australie, la Chine, l’Inde, le Japon, la République de Corée, la Nouvelle-Zélande, la Russie et les États-Unis.

NDEL