Renforcement du rôle des femmes dans le maintien de la paix

Mercredi, 11 décembre 2019 à 11:21:49
 Font Size:     |        Print
 

Renforcement du rôle des femmes dans le maintien de la paix. Photo : ANTD.

Nhân Dân en ligne – En 2000, le Conseil de Sécurité dé Nations Unies a adopté la Résolution 1325 sur les femmes, la paix et la sécurité. Il s’agissait d’un grand jalon dans la reconnaissance du rôle des femmes à l’égard des travaux de maintien de la paix et de la sécurité, ainsi que de la résolution des conflits.

Au cours d’une soixante-dizaine de dernières années, les opérations de maintien de la paix des Nations Unies jouent un rôle important dans la prévention des guerres et des conflits dans le monde. La situation compliquée du 21e siècle a requis des missions plus difficiles, des exigences plus serrées et des engagements étroits chez les pays membres, y compris le Vietnam, dans les travaux de maintien de la paix.

La participation du Vietnam aux opérations de maintien de la paix de l’ONU illustre son engagement dans l’intégration internationale et les activités humanitaires internationales pour garantir la sécurité dans le monde. De plus, l’établissement du Centre de maintien de la paix du Vietnam a contribué à créer une base juridique favorable pour accélérer ses activités aux devoirs de maintien de la paix des Nations Unies.

Le Vietnam aux opérations de maintien de la paix. Photo : VNA.

Notamment, le Vietnam et d’autres pays membres ont exprimé leur soutien à l’Initiative « Elsie » afin d’intensifier la présence des femmes dans les forces de paix, de sécurité et de défense, ainsi que de supprimer les obstacles existants en la matière, comme d’appeler l’aide des États membres pour envoyer plus de femmes officiers aux forces militaires en mission.

D’ajouter que les dirigeants des pays membres ont souligné la nécessité d’assurer l’égalité des sexes dans les forces de maintien de la paix des Nations Unies, à travers l’augmentant du nombre de femmes cadres et fonctionnaires militaires à tous les postes, spécifiquement le leadership, dans les activités de maintien de la paix de l’ONU en particulier, comme leur présence dans le système de sécurité et de défense nationale des pays en général.

Il ne faut pas oublier non plus que les femmes contribuent de manière positive à améliorer l’efficacité des questions relatives aux sexes ; à la protection et à la promotion des droits des femmes et des filles ; à la mobilisation des femmes et les enfants dans la région à participer plus activement au maintien de la paix ; ainsi qu’au traitement des problèmes d’abus et de violence sexuelle dans les opérations de maintien de la paix des Nations Unies.

En effet, le Vietnam a envoyé à partir de l’année 2014 des officiers de liaison, d’état-major et observateurs militaires à des missions onusiennes de maintien de la paix en République centrafricaine et au Soudan du Sud. En second lieu, la première femme officier vietnamienne est arrivée au Soudan du Sud en 2017. À la fin de son mandat, cette femme cadre militaire du Vietnam a été évaluée par les Nations Unies pour obtenir d’excellents résultats.

En octobre 2018, le Vietnam a envoyé le deuxième hôpital de campagne au Soudan du Sud, comprenant 63 fonctionnaires, infirmières et médecins, dont 10 femmes officiers. Ces forces vietnamiennes sont prises en haute considération par la communauté internationale pour leurs compétences, leurs qualifications et leur discipline.

Hôpital de campagne du Vietnam au Soudan du Sud. Photo : QDND.

D’un autre côté, le Vietnam exprime clairement son soutien à propos de la Stratégie des Nations Unies pour la parité des sexes en uniforme, qui fixe des objectifs liés à la participation des femmes en uniforme de 2018 à 2028. Cette stratégie vise à augmenter d’ici 2028 le nombre de femmes jusqu’à 15 % dans les contingents militaires et jusqu’à 20 % de femmes dans les unités de police constituées.

Dans un avenir proche, le Vietnam continuera d’envoyer des femmes officiers pour participer aux opérations de paix dans des zones africaines. À noter que dans les cas où le Vietnam sera choisi pour remplacer les forces britanniques à la Mission des Nations unies au Soudan du Sud (MINUSS), ce pays d’Asie du Sud-Est y enverra ses officiers avec des personnels féminins à hauteur d’au moins 10%.

MINH DUY/NDEL