Le Comité pour la paix du Vietnam affirme son soutien au mouvement anti-nucléaire

Jeudi, 21 novembre 2019 à 15:51:26
 Font Size:     |        Print
 

Rencontre entre la délégation de Gensuikyo et des dirigeants de l’Union des Associations d’amitié du Vietnam. Photo : baoquocte.vn.

Nhân Dân en ligne - Sur invitation du Comité de la paix du Vietnam, une délégation du Conseil japonais contre les bombes et gaz atomiques (Gensuikyo) effectue du 18 au 24 novembre une visite de travail au Vietnam.

Lors de sa visite de travail au Vietnam, la délégation de Gensuikyo aura des séances de travail et nombreusesactivités utiles à Hanoi et à Hô Chi Minh-Ville.

Lors de la réception de la délégation de Gensuikyo tenue le 18 novembre à Hanoi, le vice-président du Fonds vietnamien pour la paix et le développement, Nguyên Van Huynh, a informé la délégation des activités de promotion de la paix et de la solidarité du Vietnam.

Nguyên Van Huynh a déclaré qu’au cours des dernières années, le Vietnam avait participé à de nombreuses organisations de paix et d'amitié dans le monde, telles que le Comité de solidarité avec les peuples d'Asie-Afrique et d'Amérique latine. Il a remercié Gensuikyo ainsi que le peuple japonais d'avoir soutenu le peuple vietnamien dans la lutte pour la paix et l'indépendance nationale dans le passé. Il a affirmé que le Vietnam continuerait à agir pour un monde sans armes nucléaires et pour la justice des victimes vietnamiennes de l'agent orange.

Nguyên Van Huynh a souligné que le Vietnam avait été l'un des premiers pays à soutenir, signer et ratifier le Traité de non-prolifération des armes nucléaires le 17 mai 2018, devenant ainsi le dixième pays à ratifier le document.

Le Comité pour la paix du Vietnam soutient toujours le mouvement contre les armes nucléaires et de destruction massive, affirmant sa solidarité et son soutien aux victimes de l’arme nucléaire, aux victimes de l’agent orange et aux victimes des crimes de guerre, a ajouté Nguyên Van Huynh.

De son côté, le directeur de Gensuikyo, Hiroshi Taka, a déclaré que les membres de la délégation étaient activement engagés dans la lutte contre la guerre au Vietnam par le passé, ainsi que dans la campagne en cours pour soutenir la paix dans le monde.

Cette visite au Vietnam, outre la diffusion d'informations sur les conséquences destructrices des armes nucléaires, permet également à la délégation de recueillir des signatures appelant à une interdiction totale des armes nucléaires et des armes de destruction massive.

Il a exprimé l'espoir que le Comité pour la paix du Vietnam soutienne leur campagne de collecte de signatures au Vietnam.

*Le même jour, le vice-président de l’Union des Associations d’amitié du Vietnam, Bach Ngoc Chiên, a reçu la délégation de Gensuikyo. Il a exprimé son soutien aux victimes de l’arme nucléaire et aux victimes de l’agent orange au Vietnam.

De son côté, Hiroshi Taka a dit espérer que le Vietnam contribuerait de manière positive au développement de la paix mondiale en tant que président de l'ASEAN en 2020. Selon Hiroshi Taka, environ 120 États membres de l'ONU, y compris le Vietnam, ont déjà ratifié la Convention sur la non-prolifération des armes nucléaires. Grâce à sa position et à son rôle sur la scène internationale, le Vietnam peut apporter sa voix pour appuyer ce traité lors de conférences internationales en vue d’un monde sans armes nucléaires et de ramener la paix dans le monde.

Le Vietnam soutient le Gensuikyo depuis sa création en septembre 1955 à la suite de la première Conférence mondiale contre les bombes A &H en août de la même année. Le Président Hô Chi Minh a été l'un des premiers dirigeants à envoyer ses félicitations au conseil et à la Conférence mondiale contre les bombes A & H.

NDEL