Le Vietnam souhaite renforcer ses relations avec les pays du Moyen-Orient et d’Afrique

Mercredi, 11 septembre 2019 à 13:53:53
 Font Size:     |        Print
 

Le PM vietnamien Nguyên Xuân Phuc (à gauche) à la rencontre des ambassadeurs du Moyen-Orient et d'Afrique, le 10 septembre à Hanoi. Photo : Trân Hai/NDEL.

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam attache toujours de l’importance au renforcement de ses relations d’amitié traditionnelle et de coopération multiforme avec les pays du Moyen-Orient et d’Afrique.

C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre (PM) du Vietnam Nguyên Xuân Phuc, lors d’une rencontre le 10 septembre à Hanoi avec les ambassadeurs du Moyen-Orient et d’Afrique et les responsables des organisations internationales présentes au Vietnam.

Le PM Nguyên Xuân Phuc a salué l’initiative du Ministère vietnamien des Affaires étrangères d’organiser pour la première fois à Hanoi une rencontre entre les ambassadeurs du Moyen-Orient et d’Afrique. Selon lui, il s’agit d’une bonne occasion de promouvoir la coopération entre le Vietnam et ces régions, notamment en matière économique.

Le chef du Gouvernement vietnamien s’est réjoui du développement vigoureux des relations entre le Vietnam et les pays africains et moyen-orientaux ces derniers temps dans des domaines aussi divers que la politique, la diplomatie, le commerce, l’investissement, l’agriculture, l’éducation, les sciences, les technologies, le tourisme et la culture.

Selon lui, le Vietnam et les pays du Moyen-Orient et d’Afrique disposent de grandes opportunités pour dynamiser leur coopération dans divers secteurs, à fortiori le commerce, l'investissement, l'agriculture, les technologies de l'information et de la communication, l'énergie, l'éducation, la formation, le travail et le tourisme.

En 2018, les échanges commerciaux entre le Vietnam et ces deux régions se sont établis à 22,5 milliards de dollars, soit une augmentation de 300% par rapport à 2010.

Le PM Nguyên Xuân Phuc a proposé aux ambassadeurs étrangers de jouer le rôle de passerelle pour resserrer les relations entre leurs pays et le Vietnam sur la base des partenariats mutuellement avantageux. Il a aussi plaidé pour une coordination plus étroite entre le Vietnam et les pays du Moyen-Orient et d’Afrique sur la scène internationale, notamment dans le règlement des différends par des mesures pacifiques et conformément au droit international et à la Charte des Nations Unies.

Le PM Nguyên Xuân Phuc s’est félicité de la prochaine signature d’un accord sur l’établissement du mécanisme de dialogue entre le Conseil de Coopération du Golfe (CCG) et le Vietnam. Il a jugé nécessaire d’accélérer l’établissement des relations officielles entre le Vietnam et l’Union africaine, ainsi que d’élargir la coopération entre les pays de l’ASEAN, y compris le Vietnam, et les organisations régionales et sous régionales du Moyen-Orient et de l’Afrique.

Pour sa part, l’ambassadeur de Djibouti au Vietnam, Admed Araita Ali, s’est dit impressionné par les réalisations socio-économiques remarquables du Vietnam ces dernières années.

Il a pris en haute estime l’organisation par le ministère vietnamien des Affaires étrangères d’une réunion avec les ambassadeurs du Moyen-Orient et de l’Afrique.

L’ambassadeur de Djibouti a souligné l’importance de promouvoir les échanges commerciaux entre le Moyen-Orient, l’Afrique et le Vietnam, notamment dans le contexte de la montée du protectionnisme mondial.

Le vice-ministre vietnamien de l'Agriculture et du Développement rural, Lê Quôc Doanh, prend la parole lors du colloque. Photo : BQT.

Les délégués visitent les stands de présentation des produits agricoles du Vietnam dans le cadre du colloque. Photo : BQT.

* Le même jour, un colloque sur le potentiel de coopération dans l'agriculture et l'aquaculture entre le Vietnam et les pays du Moyen-Orient et d'Afrique a eu lieu à Hanoi, en marge de la « Rencontre avec les ambassadeurs des pays du Moyen-Orient et d’Afrique ».

Lors de sa prise de parole, le vice-ministre vietnamien de l'Agriculture et du Développement rural, Lê Quôc Doanh, a indiqué qu’avec le soutien de certains pays développés et d'organisations internationales, le Vietnam avait appliqué avec succès de nombreux modèles de coopération bilatérale et multilatérale dans le secteur de l'agriculture. Le pays a envoyé plus de 400 experts pour aider de nombreux pays africains tels que le Mozambique, le Bénin, la Guinée et le Sénégal à développer l'agriculture et à assurer la sécurité alimentaire.

Le vice-ministre vietnamien a aussi remercié les Fonds arabe et koweïtien pour leur aide technique et leurs prêts préférentiels accordés aux localités vietnamiennes en vue de la mise en œuvre de projets d'irrigation et de développement rural.

Comme le Moyen-Orient et l’Afrique constituent deux marchés à forts potentiels pour de nombreux produits vietnamiens, notamment les produits agricoles, le vice-ministre Lê Quôc Doanh a plaidé pour une coopération accrue entre les parties concernées dans ce domaine.

À cette occasion, l'Académie des Sciences agricoles du Vietnam, l'Institut d'économie agricole biologique, la compagnie par actions Lavifood et le Fonds de start-up vert du Vietnam ont signé un mémorandum d'accord sur la coopération dans la recherche et l’application des sciences agricoles au service du développement durable des chaînes de valeur agricoles au Moyen-Orient et en Afrique.

NDEL