Vers un bel essor du partenariat stratégique Vietnam-Malaisie

Vendredi, 17 mai 2019 à 08:56:20
 Font Size:     |        Print
 

Le PM vietnamien Nguyên Xuân Phuc (à droite) et le ministre malaisien des AE Saifuddin Abdullah, le 16 mai à Hanoi. Photo: Trân Hai/NDEL.

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam prend en haute estime ses relations avec la Malaisie, un partenaire important de premier plan sur la scène régionale.

C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre (PM) du Vietnam Nguyên Xuân Phuc, en recevant le 16 mai à Hanoi le ministre malaisien des Affaires étrangères (AE) Saifuddin Abdullah.

Le PM Nguyên Xuân Phuc a estimé que le Vietnam et la Malaisie entretenaient depuis longtemps de bonnes relations politiques de haute confiance et partageaient de nombreux intérêts stratégiques communs.

Saluant les bons résultats du récent entretien entre les Ministères des AE des deux pays, le PM Nguyên Xuân Phuc a demandé aux deux organes de poursuivre leur collaboration étroite dans le renforcement de la coopération vietnamo-malaisienne dans l’avenir.

Le chef du gouvernement vietnamien s’est réjoui de l’efficacité de la coopération vietnamo-malaisienne ces derniers temps dans des domaines aussi divers que la défense, la sécurité, l’économie, le commerce, l’investissement, la justice, l’éducation, la formation, le travail et le tourisme.

S’agissant des orientations de développement des relations bilatérales, le PM Nguyên Xuân Phuc a jugé nécessaire de porter le commerce bilatéral à 15 milliards de dollars et plus d’ici 2020.

Il a proposé à la Malaisie d’augmenter ses importations des produits aquatiques et agricoles vietnamiens et d’intensifier sa coopération avec le Vietnam dans la pêche.

Il a aussi plaidé pour le renforcement de la coopération vietnamo-malaisienne dans les infrastructures, les hautes technologies, les services logistiques, l’énergie et l’exploration pétrolière et gazière.

Le gouvernement vietnamien s’engage à créer les meilleures conditions possibles aux entreprises malaisiennes désireuses de s’implanter à long terme au Vietnam, a noté Nguyên Xuân Phuc.

Pour sa part, le ministre malaisien Saifuddin Abdullah a affirmé la volonté de son pays de promouvoir une coopération plus étroite avec le Vietnam.

Il a hautement apprécié la poursuite des importations vietnamiennes d'huile de palme de Malaisie alors que ce produit perd de jour en jour sa position sur le marché mondial, notamment européen.

Le ministre malaisien a suggéré aux deux pays d’élargir leur coopération dans les domaines à fort potentiel comme les technologies avancées ou la robotique.

À propos du dossier de la Mer Orientale, les deux hommes ont affirmé soutenir l’accélération des négociations du Code de conduite en Mer Orientale (COC) entre l’ASEAN et la Chine, dans le respect de la souveraineté des pays concernés et du droit international, à fortiori la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982. Cela contribuera à garantir la sécurité, la sûreté et la liberté de la navigation aérienne et maritime dans cette zone.

Le Vice-PM et ministre vietnamien des AE Pham Binh Minh (à droite) et le ministre malaisien des AE Saifuddin Abdullah. Photo: VGP.

* Le même jour, le ministre malaisien des AE Saifuddin Abdullah s’est entretenu avec le Vice-PM et ministre vietnamien des AE Pham Binh Minh pour discuter de nouvelles orientations pour promouvoir le partenariat entre les deux pays.

Lors de l’entretien, le Vice-PM Pham Binh Minh a salué la première visite officielle au Vietnam du chef de la diplomatie malaisienne, laquelle permettra de consolider et d’approfondir le partenariat stratégique entre les deux pays.

Pham Binh Minh a hautement apprécié l’efficacité de la coopération vietnamo-malaisienne dans la défense et la sécurité nationale, comme en témoigne le maintien régulier des échanges de délégations et des partages d'expériences entre les unités militaires et les forces de sécurité publique des deux pays.

Le ministre malaisien Saifuddin Abdullah, de son côté, a félicité le Vietnam pour ses acquis remarquables dans son développement socio-économique et son intégration internationale.

Il a souligné que la Malaisie attachait une grande importance à la promotion d’une coopération étroite avec la Vietnam dans divers domaines. Le Ministère malaisien des AE, quant à lui, est prêt à travailler en étroite collaboration avec son homologue vietnamien pour élaborer bientôt un programme d'action visant à matérialiser le partenariat stratégique bilatéral dans l’avenir, ainsi que pour dégager les obstacles entravant le développement fructueux de la coopération bilatérale.

La Malaisie s’engage à créer des conditions favorables et à protéger les intérêts légitimes des Vietnamiens vivant, étudiant et travaillant sur son sol, a indiqué Saifuddin Abdullah.

S’agissant des orientations pour approfondir le partenariat stratégique Vietnam-Malaise, Pham Binh Minh et Saifuddin Abdullah sont convenus de multiplier les visites de haut rang et les échanges de délégations à tous les échelons, y compris les échanges populaires. Ils ont décidé de valoriser l’efficacité des mécanismes de coopération existants comme le Comité mixte de la coopération économique, scientifique et technique placé sous les auspices des deux ministres des AE.

Les deux pays ciblent 15 milliards de dollars de commerce bilatéral d’ici 2020, ont-ils noté.

Les deux hommes ont souhaité stimuler la coopération entre les entreprises des deux pays dans les domaines à fort potentiel comme le développement urbain, les énergies renouvelables, la production électronique, l’électricité, l’agriculture, la sylviculture et l’aquaculture.

Ils se sont mis d'accord sur la mise en place de nouveaux mécanismes et la signature de nouveaux documents de coopération dans la garantie de la défense, de la sécurité et de l’application de la loi.

Les deux chefs de la diplomatie ont souligné l’importance de rendre plus profonde et plus efficace la coopération vietnamo-malaisienne dans l'éducation, la formation, l'emploi, les transports, l'information, la communication, la culture, le tourisme et l’économie maritime.

À propos des questions régionales et internationales d’intérêt commun, les responsables vietnamiens et malaisiens ont décidé d'intensifier les consultations et la coordination entre les deux pays dans les questions relatives à la sécurité et à la stratégie au sein de l’ASEAN. Il importe aussi de s’associer à d’autres membres de l’association pour consolider leur solidarité, concrétiser la Vision 2025 de l’ASEAN et renforcer le rôle central du bloc dans l’édification de la structure régionale.

Les deux parties sont convenues de se coordonner étroitement au sein des forums multilatéraux, à fortiori l’Organisation des Nations Unies (ONU), l'Organisation mondiale du commerce (OMC), le Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC) et le Forum de coopération Asie-Europe (ASEM).

Elles se sont engagées à promouvoir la connectivité économique régionale grâce à la mise en œuvre efficace des accords commerciaux dont les deux pays font partie, notamment l'Accord du partenariat transpacifique global et progressif (CPTPP), ou à l’accélération des négociations de l’Accord de partenariat économique régional global (RCEP).

À cette occasion, la partie malaisienne a affirmé soutenir la candidature vietnamienne au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU pour le mandat 2020-2021. La partie vietnamienne, quant à elle, a promis de se tenir aux côtés de la Malaisie pour assurer le succès de l’Année de l’APEC 2020.

Les responsables des deux pays ont aussi réaffirmé leur position commune au regard de la question de la Mer Orientale. Ils ont insisté sur la nécessité de régler les différends par des mesures pacifiques et conformément au droit international, en particulier la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982.

Ils ont enfin souligné l’importance de la consolidation de la confiance entre les parties concernées, de la retenue et du non recours à des actes susceptibles de complexifier les différends, de la non militarisation, de l’application pleine et effective de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) ainsi que de la conclusion rapide d’un Code de conduite en Mer Orientale (COC) juridiquement contraignant.

NDEL