Nguyên Chi Vinh : Les pays ont confiance à l'égard du Vietnam car nous faisons ce que nous disons

Mercredi, 24 avril 2019 à 17:53:08
 Font Size:     |        Print
 

Le général de corps d’armée Nguyên Chi Vinh, vice-ministre vietnamien de la Défense. Photo : vietnamnet.

Nhân Dân en ligne - La consolidation de la confiance des pays dans le monde à l’égard du Vietnam est un point saillant de la diplomatie de défense vietnamienne. Les pays ont confiance à l'égard du Vietnam car nous faisons ce que nous disons.

C’est ce qu’a déclaré le général de corps d’armée Nguyên Chi Vinh, vice-ministre vietnamien de la Défense, lors d’une interview accordée récemment à la presse sur les résultats de la mise en œuvre de la Résolution No 22 du Bureau politique (XIe mandat) sur l’intégration internationale en matière de défense.

Selon Nguyên Chi Vinh, la Résolution No 22 du Bureau politique (XIe mandat) sur l’intégration internationale a contribué à promouvoir l’intégration internationale du Vietnam dans de nombreux domaines, sur la base du principe des intérêts nationaux, et des intérêts communs de la région et du monde.

En vertu de cette résolution, la Commission militaire centrale et le Ministère de la Défense ont accéléré la coopération en matière de défense afin de protéger les intérêts nationaux, l’indépendance, la souveraineté, l’intégrité territoriale et la paix en faveur du développement du pays.

Plus précisément, nous avons intensifié notre coopération bilatérale dans la défense avec d'autres pays, notamment les voisins que sont la Chine, le Laos et le Cambodge avec la priorité absolue accordée à la construction d’une frontière de paix, de stabilité, de coopération et de développement.

Le Vietnam a également renforcé sa coopération de défense avec les pays de l’ASEAN, les grandes puissances et les membres du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Sur le plan multilatéral, le Vietnam participe activement aux forums sur la défense dans le cadre de l’ASEAN. La coopération de défense du Vietnam ne se limite plus à la région de l’Asie du Sud-Est, concernant désormais les autres régions dans le monde. Elle a permis de renforcer la confiance politique entre le Vietnam et ses partenaires. « Nous établirons officiellement la coopération en matière de défense avec l’Union européenne sur la base des intérêts communs », a fait savoir Nguyên Chi Vinh.

Il a évoqué le rôle de la diplomatie de défense dans la coopération au sein de l’ASEAN. D’après lui, le Vietnam a participé à de nombreuses initiatives sur la création des groupes de travail pour traiter des défis de sécurité non traditionnels et des questions concernant la sécurité maritime, la cybersécurité, le déminage, le maintien de la paix et la médecine militaire.

Par ailleurs, le Vietnam a activement contribué à la paix, à la stabilité et au développement de la région et du monde. Ces derniers temps, le Vietnam a envoyé des officiers et un hôpital de campagne avec 63 personnes à des opérations de maintien de la paix de l’Organisation des Nations Unies. Il s’agit des résultats remarquables de la diplomatie de défense après la promulgation de la Résolution No22, a souligné le vice-ministre de la Défense.

Concernant des efforts du Ministère de la Défense pour promouvoir la coopération dans la réparation des conséquences de la guerre, Nguyên Chi Vinh a affirmé qu’il s’agissait d’un domaine auquel le Vietnam accordait une grande importance.

En 2013, l’année où la Résolution No22 a pris effet, le Vietnam et les États-Unis ont coopéré pour décontaminer l’aéroport de Dà Nang (au Centre) de l’agent/dioxine. Ce projet de décontamination de l’aéroport de Dà Nang a permis de traiter plus de 150 000 m3 de terre et d’assurer la sûreté de 32,4 hectares pour le développement socio-économique.

Le 20 avril dernier, les deux pays ont lancé le projet de décontamination de dioxine de l’aéroport de Biên Hoa, dans la province de Dông Nai (Sud). Au début 2018, l’Agence des Etats-Unis pour le développement international a signé des conventions avec le ministère vietnamien de la Défense concernant la première phase de décontamination à l’aéroport de Biên Hoa, laquelle durera cinq ans avec un budget de 183 millions de dollars.

Nguyên Chi Vinh a exprimé sa conviction quant au succès de ce projet, indiquant que les deux projets de traitement de la dioxine aux aéroports de Dà Nang et de Biên Hoa témoignent de l’attention du Parti et de l’État accordée à la vie et l’avenir des habitants dans les zones contaminées.

NDEL