Hô Chi Minh-Ville promeut la coopération commerciale avec la Nouvelle-Zélande

Mercredi, 29 août 2018 à 11:09:22
 Font Size:     |        Print
 

Nguyên Thiên Nhân (à droite), secrétaire du Comité du Parti de Hô Chi Minh-ville, et Damien O’Connor, ministre néo-zélandais de l’Agriculture, de la Biosécurité et de la Sécurité alimentaire. Photo : VNA

Nhân Dân en ligne – Le partenariat intégral Vietnam – Nouvelle-Zélande a connu un développement spectaculaire ces derniers temps dans divers domaines, notamment l’économie, le commerce, la culture et l’éducation.

C’est ce qu’a dit Nguyên Thiên Nhân, secrétaire du Comité du Parti de Hô Chi Minh-ville, lors de la rencontre le 28 août avec le ministre néo-zélandais de l’Agriculture, de la Biosécurité et de la Sécurité alimentaire, Damien O’Connor, également ministre du Commerce et de la Croissance des exportations, en visite de travail au Vietnam.

Ces dernières années, les deux pays ont organisé régulièrement les activités d’échange de délégations de haut niveau. En particulier, la récente visite officielle du Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc en Nouvelle-Zélande a donné un nouvel élan au partenariat intégral entre les deux pays.

Nguyên Thiên Nhân a affirmé que les relations entre sa ville et la Nouvelle-Zélande s’épanouissaient ces derniers temps. Le gouvernement néo-zélandais a aidé Hô Chi Minh-Ville à former le personnel en sécurité alimentaire, contribuant ainsi à améliorer sa capacité professionnelle.

Le secrétaire du Comité du Parti de Hô Chi Minh-ville a informé Damien O’Connor de la situation socio-économique de sa ville. Hô Chi Minh-ville accorde actuellement la priorité au développement de l'agriculture de haute technologie. Il s’agit, selon lui, d’une bonne occasion pour les deux parties de se connecter dans la recherche et le transfert des technologies appliquées pour l’agriculture high-tech, de promouvoir des opportunités d’investissement et de commerce des produits agricoles.

Nguyên Thiên Nhân a souhaité que la Nouvelle-Zélande accorde à sa ville des aides techniques dans la transformation des produits agricoles, l’emballage et la promotion des marques afin de rehausser la valeur ajoutée dans la chaîne d’approvisionnement mondial. La Nouvelle-Zélande créera des conditions favorables à l’accès des produits agricoles vietnamiens dont ceux de Hô Chi Minh-Ville à son marché, a-t-il espéré.

De son côté, Damien O’Connor a dit que le Vietnam en général et Hô Chi Minh-Ville en particulier, possèdent un énorme potentiel de développement de l’agriculture de haute technologie. Le gouvernement néo-zélandais crée toujours de meilleures conditions aux entreprises des deux pays, a-t-il affirmé, en soulignant que la société par actions du lait du Vietnam (Vinamilk) ne cesse d’élargir son marché vers des pays étrangers dont la Nouvelle-Zélande et que les entreprises néo-zélandaises accéderont prochainement au marché vietnamien.

Selon Damien O’Connor, la signature des accords de libre-échange et de l’accord global et progressiste de partenariat trans-Pacifique (CPTPP) permettra d’approfondir les relations entre les deux pays et de faciliter l’accès des marchandises du Vietnam et de la Nouvelle-Zélande aux autres pays.

Actuellement, la Nouvelle-Zélande est devenue le 31e partenaire commercial du Vietnam et le Vietnam est devenu son 17e. En 2017, les échanges commerciaux bilatéraux ont atteint plus de 900 millions de dollars, dont 425 millions d’exportations vietnamiennes. Le Vietnam exporte essentiellement des produits agricoles et aquatiques, du café, des noix de cajou, des ordinateurs, des téléphones, des produits électroniques, le textile et l’habillement, etc. vers la Nouvelle-Zélande.

À Hô Chi Minh-Ville, la Nouvelle-Zélande investit actuellement dans 18 projets d’un coût total de près de 60 millions de dollars. Les échanges commerciaux entre cette ville et Nouvelle-Zélande sont estimés à 359 millions de dollars.

NDEL