La jeunesse, un axe majeur de la stratégie de l’AFD au Vietnam

Vendredi, 28 juin 2019 à 13:50:02
 Font Size:     |        Print
 

Nguyên Thi Thanh An. Photo : VOV.

Nhân Dân en ligne - La stratégie de l’Agence française de Développement (AFD) au Vietnam tourne autour de trois axes principaux, dont «La jeunesse». Nguyên Thi Thanh An, qui est responsable du Pôle climat et énergie de l’ADF au Vietnam, nous apporte des éléments de précision.

Dans le cadre de ce troisième axe stratégique, on a organisé plusieurs événements à destination de la jeunesse vietnamienne, notamment des activités visant à sensibiliser aux enjeux du changement climatique. Concrètement, en mai 2018, on a organisé une conférence sur le changement climatique en lien avec le lancement de notre programme «Gemmes», qui est un programme de recherches destiné à analyser et à évaluer les impacts et les dommages du changement climatique sur le Vietnam.

En novembre dernier, dans le cadre de la visite au Vietnam du Premier ministre français Édouard Philippe, l’AFD a organisé, en collaboration avec l’Union de la Jeunesse communiste Hô Chi Minh une autre conférence sur le réchauffement climatique. On a également organisé un concours pour la jeunesse autour du thème de la «résilience». C’est un terme qu’on utilise de plus en plus dans le contexte du changement climatique mais sa traduction en vietnamien n’était pas évidente. On a reçu beaucoup de participation sous différentes formes : des traductions écrites, des affiches et aussi des vidéos pour montrer comment la jeunesse pourrait contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. On est très fier et content de tous ces événements et on envisage de continuer à en organiser.

- Quelles sont les activités organisées au Vietnam cette année en écho à la Journée mondiale de l’environnement ?

L’AFD a participé à la conférence de presse organisée le 31 mai à l’Ambassade de France à Hanoi. On se concerte aussi avec les services français, les partenaires techniques et les partenaires scientifiques pour continuer des projets de recherches et de financement. Le but est de pouvoir développer davantage de projets en faveur de l’environnement au Vietnam.

- Pourriez-vous nous parler des contributions de votre agence à la transition énergétique du Vietnam ?

Pour accompagner le Vietnam dans sa trajectoire bas carbone, l’AFD a plusieurs propositions.

Premièrement, on participe au dialogue politique, et notamment à la plate-forme de dialogue du programme d’aide budgétaire SPRCC, et aussi au groupe de travail sectoriel piloté par le ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce et l’Union européenne. On participe activement au dialogue sur l’efficacité énergétique et aussi sur l’énergie renouvelable, l’idée étant de relever les obstacles et les barrières à la promotion et au développement des énergies renouvelables.

Deuxièmement, on apporte des solutions financières comme des prêts souverains à l’État vietnamien ou bien des prêts non souverain, c’est-à-dire des prêts directs aux entreprises ou aux Banques publiques, pour financer les projets d’énergie renouvelable et les projets de transport et de distribution d’énergie. Tout ça, c’est pour contribuer à la transition énergétique du Vietnam.

Par ailleurs, on apporte des assistantes techniques sous forme d’études, de recherches et de séminaires pour pouvoir appuyer des autorités et les partenaires vietnamiens dans la promotion des énergies propres.

Nous vous remercions !

DUC QUY/VOV5/NDEL