Vietnam-Mongolie : volonté commune de stimuler leurs échanges commerciaux

Vendredi, 06 décembre 2019 à 18:42:06
 Font Size:     |        Print
 

Le Vice-PM vietnamien Trinh Dinh Dung (à droite) et le ministre mongol de l'Alimentation, de l'Agriculture et de l'Industrie légère, Chultem Ulan. Photo : VGP.

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam prend toujours en haute estime le renforcement de ses relations avec la Mongolie.

C’est ce qu’a déclaré le Vice-Premier ministre (PM) vietnamien Trinh Dinh Dung, en recevant ce vendredi matin à Hanoi le ministre mongol de l'Alimentation, de l'Agriculture et de l'Industrie légère, Chultem Ulaan.

Le Vice-PM Trinh Dinh Dung a salué la visite au Vietnam du ministre mongol Chultem Ulan, qui est intervenue à l’occasion du 65e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Il s’est également félicité des bons résultats de la 17e réunion du Comité intergouvernemental Vietnam-Mongolie sur la coopération économique, scientifique et technique tenue à Hanoi un jour auparavant.

Le Vice-PM vietnamien a profité de cette occasion pour remercier la Mongolie pour son soutien précieux accordé au peuple vietnamien dans le passé comme à l’heure actuelle.

Il a affirmé que les relations d’amitié traditionnelle et de coopération intégrale Vietnam-Mongolie n’avaient cessé de se développer vigoureusement ces derniers temps, notamment dans la politique, l’économie, le commerce et la culture. Les deux pays ont maintenu régulièrement les visites de haut rang, les échanges de délégations à tous les échelons et les échanges populaires.

Pourtant, la valeur des échanges vietnamo-mongols reste encore modeste sur les plans de l’économie, du commerce et de l’investissement. En 2018, le commerce bilatéral n’a atteint que 31,5 millions de dollars, soit une baisse de 53,6% sur un an. Sur ce total, les exportations vietnamiennes se sont chiffrées à 18,7 millions de dollars, soit une croissance de 29,8 % en glissement annuel.

Le Vice-PM Trinh Dinh Dung a demandé aux deux pays de multiplier les échanges de délégations et de valoriser l’efficacité des mécanismes de coopération existants, à fortiori le Comité intergouvernemental. Il a jugé nécessaire d’ouvrir bientôt une ligne aérienne directe entre le Vietnam et la Mongolie et de renforcer la connexion entre les entreprises.

Pour sa part, le ministre mongol de l'Alimentation, de l'Agriculture et de l'Industrie légère, Chultem Ulaan, a rappelé la détermination des deux pays à porter le commerce bilatéral à 100 millions de dollars d’ici 2020.

Selon lui, le Vietnam et la Mongolie devraient favoriser l’accès des produits de l’un au marché de l’autre.

La Mongolie souhaite importer du riz, du café, de l’huile végétale, des sucreries, des produits aquatiques. Le pays peut exporter vers le Vietnam du charbon, du cuir et des produits d’élevage, a indiqué le ministre Chultem Ulaan.

Signature du procès-verbal de la 17e réunion du Comité intergouvernemental Vietnam-Mongolie sur la coopération économique, scientifique et technique. Photo : PLO.

* Le 5 décembre, a eu lieu à Hanoi la 17e réunion du Comité intergouvernemental Vietnam-Mongolie sur la coopération économique, scientifique et technique, sous la coprésidence du ministre vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural Nguyên Xuân Cuong et de son homologue mongol de l'Alimentation, de l'Agriculture et de l'Industrie légère Chultem Ulaan.

Les deux parties ont évalué l’efficacité de la coopération vietnamo-mongole ces derniers temps dans divers domaines et déterminé des orientations concrètes pour les années à venir.

Comme le Vietnam et la Mongolie disposent d’un fort potentiel pour promouvoir leur coopération dans différents domaines, les responsables des deux pays sont convenus d’ouvrir bientôt une ligne aérienne directe afin de stimuler les échanges commerciaux, touristiques et culturels bilatéraux.

Le ministre vietnamien Nguyên Xuân Cuong a proposé à la partie mongole de développer les services de transport maritime dans le but de favoriser le commerce des produits agricoles entre les deux pays.

Le ministre mongol Chultem Ulaan, de son côté, a demandé à la partie vietnamienne d’augmenter ses importations des produits mongols, en particulier des produits minéraux, des viandes et produits à base de viandes, des laines de mouton et de chèvre ou des aliments fonctionnels à partir d'os de cheval.

Les responsables vietnamien et mongol ont enfin décidé de faire tous leurs efforts pour porter le commerce bilatéral à 100 millions de dollars d’ici 2020.

NDEL