Renforcement de la coopération dans le cadre de l’ASEAN+3, de l’EAS et de l’ARF

Vendredi, 08 juin 2018 à 18:19:03
 Font Size:     |        Print
 

Le Vietnam au Forum régional de l’ASEAN. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Les réunions des hauts officiels de l’ASEAN+3, du Sommet de l’Asie de l’Est (EAS) et du Forum régional de l’ASEAN (ARF) se sont tenues les 6 et 7 juin à Singapour, réunissant les hauts officiels aséaniens et de ses pays partenaires.

Les participants se sont penchés sur la coopération au sein de l’ASEAN+3, de l’EAS et de l’ARF ces derniers temps ; les orientations de coopération dans les temps à venir; la préparation des conférences au niveau ministériel des Affaires étrangères, qui seront organisées en août 2018 prochain ; ainsi que les questions régionales et internationales d’intérêt commun.

La délégation du Vietnam, conduite par le vice-ministre des Affaires étrangères Nguyên Quôc Dung, a participé à ces événements.

Les pays membres de l’ASEAN et ses partenaires ont pris en haute considération leurs bonnes réalisations dans le cadre de l’ASEAN+3, de l’EAS et de l’ARF.

À propos de l’ASEAN+3 et en l’honneur de son 20ème anniversaire (1997 - 2017), les participants ont souligné diverses activités de coopération dans tous les domaines comme l’économie, le commerce, les finances, l’alimentation, la santé, l’éducation et l’échange culturel entre les pays membres.

Faisant face aux changements de l’économie régionale et mondiale, les dirigeants sont parvenus à un consensus sur la nécessité de renforcer leurs connexions économiques régionales, notamment l’achèvement des négociations sur le Partenariat économique régional intégral (RCEP). En outre, durant la période 2018 - 2022, l’ASEAN+3 prêtera plus d’attention au soutien aux petites et moyennes entreprises, au développement du commerce électronique, la construction de villes intelligentes, etc.

En ce qui concerne l’EAS, les pays membres ont affirmé l’importance de ce forum dans le traitement des questions stratégiques d’intérêt commun. Afin de mettre en œuvre les accords de haut niveau, les pays poursuivront leurs efforts de coopération dans des domaines prioritaires convenus tels que l’énergie, l’éducation, la finance, la santé, l’environnement, l’adaptation aux changements climatiques , etc. En particulier, les participants ont hautement apprécié le Plan d’action de Manille pour 2018 - 2022, adopté en avril 2018, dans lequel les pays membres ont convenu de la coopération maritime.

À noter que les réunions de l’EAS ont porté sur certaines propositions visant à promouvoir la coopération dans l’établissement des villes intelligentes, la lutte contre le terrorisme, l’élimination des déchets plastiques en mer et la sécurité nucléaire.

Les dirigeants participant aux réunions de l’ARF ont convenu d’un certain nombre de mesures visant à renforcer la confiance, à promouvoir la diplomatie et à intensifier la coopération pour faire face à ces problèmes et défis émergents, y compris la cybersécurité, la sécurité maritime, le terrorisme, les secours urgents en cas des catastrophes naturelles et la sécurité aérienne, etc.

À l’égard des questions régionales et internationales, les participants ont hautement apprécié les évolutions actives en péninsule coréenne, en affirmant le soutien à la paix, la stabilité et la dénucléarisation en République populaire démocratique de Corée, et la rencontre entre les deux Présidents américain et nord-coréen, prévue le 12 juin prochain à Singapour.

À propos de la Mer Orientale, ils ont mis l’accent sur l’importance de la paix, la stabilité, la sécurité, la liberté de navigation maritime et aérienne comme qui représente l’intérêt commun de tous les pays membres dans la région, en exprimant leur préoccupation devant les actes militaires récentes dans cette zone.

Il est important de respecter le droit international, la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM 1982), la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et de parvenir au plus tôt au Code de conduite en Mer Orientale (COC), selon les participants.

NDEL