Le village d’abricotiers blancs d’An Hoa à l’approche du Têt

Samedi, 16 janvier 2021 à 16:26:56
 Font Size:     |        Print
 

L’abricotier exige des conditions spécifiques pour pouvoir grandir et se développer. Photo : VnExpress.

Nhân Dân en ligne — Chaque année, au cours de deux derniers mois lunaires, le village d’An Hoa, rattaché à la commune de Tan Linh, dans le district de Ba Vi, est en pleine effervescence. Les villageois préparent les pots d’abricotiers pour le marché du Têt (Nouvel An vietnamien).

Les premiers jours du 12e mois de l’année lunaire, le village d’abricotiers blancs d’An Hoa est très animé. Des commerçants de différentes provinces viennent y acheter des arbres pour revendre sur les marchés.

La culture de l’abricotier est apparue dans le village d’An Hoa il y a plus de 20 ans. L’un des pionniers de cette culture est Dô Quang Thuy qui a gagné beaucoup d’argent en choisissant cette carrière. Au début, comme certains ménages du village, Dô Quang Thuy a planté des abricotiers blancs comme passe-temps à l’occasion du Têt. Ses arbres ont été très appréciés par les clients, d’où sa décision d’agrandir sa culture d’abricotiers. Aujourd’hui, sa famille a planté environ 3 500 pieds d’abricotiers de 3 à 10 ans et 10 000 pots d’abricotier en bourgeon qui seront vendus au marché.

Un travail minutieux

L’abricotier exige des conditions spécifiques pour pouvoir grandir et se développer. Il faut consacrer beaucoup de temps et d’efforts pour obtenir de beaux abricotiers. Normalement, les horticulteurs doivent s’en occuper pendant au moins 3 ans en les déterrant, en les taillant puis en les replantant. Tous ces travaux doivent être effectués en fin d’année. De plus, pour que les fleurs fleurissent au moment du Têt, les producteurs doivent calculer l’heure, surveiller la météo et prendre soin des arbres tout au long de l’année.

L’arbre est taillé pour lui donner une forme qui a une signification particulière. Les artisans-horticulteurs font un travail patient et minutieux, exigeant du talent et de l’expérience. Pour que l’arbre ait une belle forme, des racines jusqu’aux branches, ils doivent subir un long processus de traitement. Le tronc, en particulier, doit être courbé pour s’harmoniser avec le reste.

Un revenu élevé

À l’occasion du Nouvel An lunaire de Tân Suu, les abricotiers blancs à vendre offrent beaucoup de choix, le prix dépend de l’âge, de la taille ou de la forme de l’arbre. L’abricotier blanc le moins cher coûte quelques millions de dôngs, les plus chers plusieurs dizaines de millions de dôngs. Les abricotiers se vendent non seulement dans les jardins, mais aussi en ligne.

Selon les horticulteurs, la culture d’abricotiers blancs rapporte un revenu beaucoup plus élevé que les autres modèles de culture et d’élevage. Les ménages cultivant l’abricotier blanc à Tan Linh gagnent chaque année de 300 millions à 2 milliards de dôngs. Les abricotiers contribuent à changer la vie des paysans de Tan Linh qui s’enrichissent grâce à cette culture. Jusqu’à présent, 60 % des ménages plantent des abricotiers blancs.

NDEL