La 46e réunion de la Commission de contrôle du Comité central du Parti

Mardi, 21 juillet 2020 à 12:17:20
 Font Size:     |        Print
 

La 46e réunion de la Commission de contrôle du Comité central du Parti. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le 20 juillet, la Commission de contrôle du Comité central du Parti a rendu public un communiqué sur sa 46e réunion qui avait eu lieu du 15 au 17 juillet à Hanoï, sous la présidence de son chef, Trân Câm Tu.

Lors de cette réunion, la Commission a étudié des rapports concernant des organisations et membres du Parti dans les provinces de Quang Binh, Gia Lai et Dak Lak. Elle leur a demandé de développer leurs atouts, de tirer des enseignements de leur travail et de remédier rapidement aux faiblesses éventuelles.

La Commission a demandé à la commission de contrôle du Comité provincial du Parti de Gia Lai d’effectuer des contrôles en cas de découverte de signes de violations de la permanence du Comité du Parti au sein de la Police provinciale en matière de traitement des affaires et informations sur les faits criminels dans la localité.

La Commission a décidé d’exclure du Parti Lê Quang Hao, membre du Comité du Parti au sein de la Vietnam Expressway Corporation (VEC), également directeur général adjoint de cette compagnie générale de développement des voies express du Vietnam.

Elle a décidé de donner un avertissement à Mai Tuan Anh, secrétaire du Comité du Parti au sein de la VEC, président du conseil d’administration ; à Trân Van Tam, secrétaire adjoint du Comité du Parti au sein de la VEC, directeur général. Elle a également donné un blâme à Tran Quoc Viet, ancien secrétaire du Comité du Parti de la VEC, ancien président du conseil d’administration ; et à Nguyen Van Nhi, secrétaire adjoint du Comité du Parti de la VEC, directeur général adjoint.

Elle a demandé à la permanence du Comité du Parti au sein du Comité de gestion du capital de l'État dans les entreprises d’appliquer des sanctions disciplinaires à l'encontre de la permanence du Comité du Parti de la VEC pour le mandat 2015-2020.

Elle a demandé au Comité chargé des affaires du Parti au sein du Comité de gestion du capital de l'État dans les entreprises de diriger l’application de sanctions administratives à l’encontre de Mai Tuan Anh et de Tran Van Tam, et l’assignation d’autres tâches professionnelles à ces deux personnes.

En examinant un rapport de la permanence de la Commission militaire centrale, la Commission de contrôle du Comité central du Parti a constaté que lors de leur mission, le général de division Duong Duc Hoa, ancien membre du Comité central du Parti, ancien secrétaire adjoint du Comité du Parti, ancien commandant de la 2e zone militaire ; le général de brigade Nguyên Hoang, ancien secrétaire adjoint du Comité du Parti, ancien commandant du 4e corps d’armée ; le général de brigade Pham Lâm Hông, ancien membre du Comité du Parti de la zone militaire, ancien secrétaire du Comité du Parti de l'état-major, ancien chef d’état-major adjoint de la 2e zone militaire ; et le colonel Nguyên Trong Luong, ancien membre du Comité du Parti de l'état-major, ancien secrétaire adjoint de la cellule du Parti, ancien chef du bureau du commandement du 4e corps d’armée, avaient violé le principe du centralisme démocratique, les règlements de travail et les réglementations sur la gestion et l'utilisation du foncier.

La Commission de contrôle du Comité central du Parti a décidé d’appliquer un avertissement à Nguyên Hoang et Nguyên Trong Luong et un blâme à Pham Lâm Hông. La Commission a demandé au secrétariat du Comité central du Parti d’appliquer des sanctions disciplinaires à l'encontre de Duong Duc Hoa.

Concernant le cas de Dang Phan Chung, membre de la permanence du Comité provincial du Parti de Gia Lai, vice-président permanent du Conseil populaire provincial de Gia Lai, la Commission de contrôle du Comité central du Parti a constaté qu’il était intervenu de manière irrégulière dans les activités des agences chargées de la conduite des procédures, avait violé le principe du centralisme démocratique, le règlement de travail, les règles du Parti et les réglementations de l’Etat. Elle a décidé de donner un avertissement à Dang Phan Chung.

La Commission a demandé au secrétariat du Comité central du Parti d’exclure du Parti Nguyên Huu Tin, ancien membre de la permanence du Comité du Parti de Hô Chi Minh-Ville, ancien vice-président du Comité populaire municipal ; Dao Anh Kiêt, ancien membre du Comité municipal du Parti, ancien directeur du Service des Ressources naturelles et de l'Environnement de la ville en raison de graves violations de la loi.

Elle a également demandé au secrétariat du Comité central du Parti d’exclure du Parti Nguyên Van Diêu, membre de la permanence du Comité du Parti de la province de Thai Binh, chef de la commission des affaires intérieures du Comité provincial du Parti, en raison de graves violations des règlements sur ce que les membres du Parti ne doivent pas faire, sur la responsabilité de montrer l'exemple et de la loi sur la circulation routière.

La Commission a décidé de conserver la sanction d'exclusion du Parti pour Bui Tien Loi qui avait rédigé des articles et des discours sur les réseaux sociaux contraires aux vues et directives du Parti, de l'État, lorsqu’il travaillait à l'École des officiers du génie. Il avait fait preuve de de grave dégradation idéologique, d'«auto-évolution», d'«auto-transformation». Il avait été utilisé par les forces hostiles pour s'opposer au Parti et à l'État.

Lors de la réunion, la Commission a travaillé sur un certain nombre d'autres questions importantes.

VNA/NDEL