Le Premier ministre appelle à l’accélération de la mise en œuvre de l’e-gouvernement

Mardi, 23 juillet 2019 à 23:28:46
 Font Size:     |        Print
 

Le Premier ministre du Vietnam, Nguyên Xuân Phuc, préside la visioconférence du comité national chargé du développement de l’e-gouvernement. Photo : Trân Hai/NDEL.

Nhân Dân en ligne - Le Premier ministre du Vietnam, Nguyên Xuân Phuc, a appelé ce mardi à Hanoi à la mise en service d’ici novembre d’un portail national des services publics, étape essentielle de la construction du gouvernement électronique dans le pays.

Prenant la parole lors d'une visioconférence du comité national chargé du développement de l’e-gouvernement, Nguyên Xuân Phuc, également président dudit comité, a souligné l'objectif d’exploiter au mieux les technologies de l’information afin d’adapter le gouvernement au développement de l’économie numérique.

Le chef du Gouvernement a invité les services de gouvernance électronique des ministères et des collectivités locales à identifier les obstacles à l’instauration d’un système de gouvernance électronique cohérent du niveau central au niveau local, ainsi que d’y proposer des solutions.

Il a indiqué que la construction du gouvernement électronique devrait être mise en place de manière à harmoniser les relations entre le gouvernement, la population et les entreprises mais aussi entre les organismes gouvernementaux et les fonctionnaires.

Le gouvernement électronique a pour objectif de fournir des informations et des services publics numériques aux citoyens à tout moment et depuis n'importe où, tout en renforçant la transparence au profit de la lutte contre la corruption, ainsi qu'en renforçant la participation de la population au processus décisionnel du gouvernement.

Le Premier ministre a déclaré que le gouvernement électronique devrait placer les gens au centre des préoccupations et faire de leur commodité et de leur satisfaction une priorité absolue, en veillant à ce que personne ne soit laissé pour compte. L’important, c’est que les services publics sur la plate-forme numérique soient pratiques pour les habitants, a-t-il souligné.

Il a insisté sur la nécessité de garantir la fluidité des échanges de documents électroniques au sein de l’appareil d’État, de compléter les bases de données nationales et les sites web de services publics et de fournir davantage de services administratifs en ligne.

À ce propos, il a chargé le ministère de l’Information et des Communications d’accorder plus d’attention à la gouvernance des données et de la restructuration du processus de fourniture des services publics.

NDEL