Le Vietnam à l’entretien de haut niveau ASEAN - Chine

Lundi, 20 mai 2019 à 17:46:39
 Font Size:     |        Print
 

Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Un entretien en faveur des hauts dirigeants de l’ASEAN et de la Chine a été organisé, le 19 mai dans la ville chinoise de Hangzhou, pour examiner le processus de coopération de l’ASEAN et discuter des mesures visant à promouvoir les partenariats futurs, ainsi qu’à préparer la Conférence ministérielle des Affaires étrangères des pays aséaniens et de la Chine en août 2019 prochain.

Cet entretien a enregistré la présence de la délégation vietnamienne, conduite par le vice-ministre des Affaires étrangères, Nguyen Quoc Dung. Au nom de l’ASEAN, le vice-ministre Nguyen Quoc Dung a prononcé un discours sur la coopération en matière de politique et de sécurité, en soulignant les grandes orientations visant à promouvoir la coopération entre l'ASEAN et la Chine dans ce domaine.

Lors de la conférence, les pays ont apprécié les progrès accomplis dans la mise en œuvre du 21e Sommet ASEAN - Chine tenu à Singapour en novembre 2018 dernier et la réalisation de la « Vision du partenariat ASEAN - Chine 2030 ». Avec 47 mécanismes de coopération dans de nombreux domaines, le partenariat stratégique ASEAN - Chine a été déployé de manière forte.

La Chine est toujours le principal partenaire commercial de l’ASEAN. Les échanges commerciaux bilatéraux ont atteint 436,8 milliards de dollars en 2017, soit 17% du total des échanges commerciaux de l’ASEAN. La Chine est également le troisième investisseur de l’ASEAN, avec 11,3 milliards dollars en 2017. Le nombre de touristes des deux côtés est toujours supérieur à 10 millions d’arrivées chaque année. De nombreux échanges éducatifs, culturels et de communication entre les deux peuples ont été mis en place, tels que la Semaine de la coopération en matière d'éducation entre l’ASEAN et la Chine, le Camp pour la jeunesse entre l’ASEAN et la Chine en 2018 et l'Année de l’échange de communication ASEAN - Chine 2019, etc.

En ce qui concerne la coopération dans les temps à venir, les deux parties sont convenues de poursuivre la mise en œuvre de la « Vision du partenariat stratégique ASEAN - Chine à l’horizon 2030 ». Par conséquent, l'ASEAN et la Chine s'efforceront d’atteindre leur objectif de ramener le chiffre d’affaires du commerce bilatéral à 1 000 milliards de dollars et les investissements à 150 milliards de dollars en 2020.

Les deux parties mettront l'accent sur la coopération dans plusieurs domaines comme l’économie numérique, le commerce électronique, la cybersécurité, la promotion de la connectivité, la construction d'infrastructures et de transports, le développement sous-régional, le soutien aux petites et moyennes entreprises (MPME), l’agriculture, l’innovation et la création, l'achèvement des négociations de l'accord de partenariat économique régional global (RCEP), etc.

À cette occasion, la Chine a également présenté des propositions de coopération avec l’ASEAN concernant les villes intelligentes, les échanges de communication, l'initiative « Ceinture et route » et les plans de développement de l’ASEAN.

La réunion a également discuté de la situation de la région et du monde. Les pays aséaniens et la Chine ont affirmé la nécessité de construire et de renforcer une structure régionale ouverte, transparente, statutaire et respectant la loi. La Chine soutient le rôle central de l’ASEAN, en exprimant son salut à l’égard d’une communauté aséanienne puissante.

Pour leur part, les pays de l’ASEAN apprécient hautement le rôle et la participation de la Chine aux forums dirigés par cette association, en souhaitant que la Chine continuaient de contribuer de manière positive et responsable à la paix, à la stabilité et au développement durable dans la région.

En même temps, les pays concernés ont affirmé l'importance de garantir la paix, la liberté et la sécurité de la navigation maritime en Mer Orientale, de régler les différends par la voie pacifique dans le respect du droit international, notamment de la Convention des Nations Unies sur le Droit de la mer de 1982 (UNCLOS 1982) et la Déclaration sur la Conduite des parties en Mer Orientale (DOC), et dans l'optique de l'élaboration prochaine du Code de Conduite en Mer Orientale (COC).

NDEL