Lycée Quôc Hoc : un témoin de l’histoire de Huê

Samedi, 27 février 2021 à 15:23:06
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne - Porteur d’une longue tradition historique, le Lycée Quôc Hoc Huê (au Centre du Vietnam) est l’un des monuments historiques et culturels spéciaux de l’ancienne capitale vietnamienne.

Fondée en 1896, le Lycée Quoc Hoc Hue est l’une des trois écoles les plus anciennes et les plus célèbres du Vietnam, après le lycée Le Quy Don (à Hô Chi Minh-Ville, construit en 1874) et le lycée Nguyen Dinh Chieu (à My Tho, 1879). Cet établissement scolaire a formé de nombreuses élites et dirigeants politiques du pays tels que le Président Hô Chi Minh, le général Vo Nguyen Giap, le Secrétaire général Tran Phu ou encore le Secrétaire général Ha Huy Tap.

En plein milieu de la rangée centrale, le dicton célèbre du mandarin lettré Than Nhan Trung « Hien tai la nguyen khi quoc gia » (Les personnes talentueuses et sages sont un élément vital de la nation) est considéré comme un encouragement, pour les nombreuses générations d’élèves de l’école, de s’efforcer d’exceller dans leurs études afin de protéger et édifier le pays.

Construit en 1896 sur la demande du roi Thanh Thai, l’école s’appelait « Phap Tu Quoc Hoc Duong » et était spécialisé dans l’enseignement de la langue française, le « Nho » (écriture démotique sino-vietnamienne) et le « Quoc ngu » (écriture romanisée de la langue vietnamienne). Après plusieurs changements de nom, à savoir Lycée Quoc Hoc (1896-1936), Lycée Khai Dinh (1936-1954) et Lycée Ngo Dinh Diem (1955-1956). À l’occasion du 60e anniversaire de sa création en 1956, il a repris son nom d’origine : Lycée Quoc Hoc.

L’école a été construite sur les fondations de « Dinh Thuy Su » (le palais où les soldats de la marine de la dynastie Nguyen étaient entraînés) sur la rive Sud de la rivière Huong, dont les portes et les murs gardent encore à la fois les architectures traditionnelle et française.

Le Lycée Quoc Hoc avait pour but de former une classe de personnes à servir le gouvernement colonial féodal, à sa naissance. Dans le programme éducatif e cette époque, la langue française était la matière principale et les enseignants étaient majoritairement français. Au cours de son histoire, le lycée Quoc Hoc est devenu célèbre à travers les révolutionnaires vietnamiens exceptionnels qui y ont étudié, parmi lesquels le Président Hô Chi Minh et le général Vo Nguyen Giap sont les plus réputés.

En 1908, Nguyen Sinh Cung (nom de naissance de Hô Chi Minh), l’un des dix meilleurs élèves de l’école primaire franco-vietnamienne de Dong Ba, réussit l’examen d’entrée au Lycée Quoc Hoc pour l’année scolaire 1908-1909. Trois ans plus tard, c’est du port de la Maison du Dragon (Ben Nha Rong) que le patriote Nguyen Tat Thanh (Nguyen Sinh Cung) est parti en 1911 à la conquête d’une voie pour le salut national.

Outre le Président Hô Chi Minh et le général Vo Nguyen Giap, de nombreux soldats révolutionnaires et activistes culturels exceptionnels sont issus du Lycée Quoc Hoc Hue, tels que le Secrétaire général Tran Phu, le Secrétaire général Le Duan, le Premier ministre Pham Van Dong ou encore le poète révolutionnaire To Huu.

Avec une telle tradition fière, le Lycée Quoc Hoc est devenu un monument historique et culturel spécial de Hue. En termes d’éducation, Quoc Hoc Hue est aujourd’hui célèbre pour ses excellents résultats scolaires et les qualités de son enseignement. Cette école a été sélectionnée par le gouvernement vietnamien pour être intégrée parmi les trois lycées d’excellence du Vietnam.

MINH DUY/NDEL